Le mercredi 3 mars dernier, le Gouvernement Princier a encouragé de nombreux internautes à célébrer la 7ème édition de la Journée Mondiale de la vie sauvage des Nations Unies, sur les réseaux sociaux. Cet événement était, cette année, consacré aux forêts, des écosystèmes essentiels désormais nettement menacés. 

Entre 200 et 350 millions de personnes vivent à proximité de forêts ou au sein de celles-ci, sur la planète. Des écosystèmes aujourd’hui menacés que les Nations Unies ont choisi de mettre à l’honneur lors de l’édition 2021 de la Journée mondiale de la vie sauvage, qui s’est tenue le mercredi 3 mars dernier. À cette occasion, la Principauté a incité de nombreux internautes à célébrer et partager cet événement sur les réseaux sociaux.

Les conséquences de la pandémie menacent les écosystèmes forestiers

Les forêts abritent 80% de la biodiversité terrestre et jouent un rôle essentiel pour de nombreuses populations qui y trouvent nourriture, logement, énergie et médicaments. De nombreuses crises mondiales menacent actuellement les écosystèmes forestiers de la planète et leur biodiversité : parmi elles, on trouve les changements climatiques mais également les conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie de la Covid-19 que nous traversons actuellement.

Du 22 février au 28 mars 2021, la Fondation Prince Albert II de Monaco organise un concours international de photographie environnementale : les participants peuvent actuellement proposer jusqu’à cinq photographies parmi plusieurs catégories, telles que « Une lueur d’espoir » ou « Faune sauvage en crise », via la plateforme Photocrowd. Rendez-vous du 4 mai au 1er juin prochain pour découvrir les meilleures photographies du concours, qui seront exposées au grand public, à Monaco.