Au terme d’un Grand Prix mouvementé, marqué par l’accident entre Valtteri Bottas (Mercedes) et George Russell (Williams) qui a causé un drapeau rouge et l’arrêt de la course, Max Verstappen (Red Bull) a gagné à Imola, devant Lewis Hamilton (Mercedes) et Lando Norris (McLaren).

Max Verstappen (Red Bull) tient sa revanche. Deuxième du Grand Prix inaugural à Bahreïn derrière son grand rival, le Néerlandais a pris sa revanche sur Lewis Hamilton (Mercedes), ce dimanche après-midi à Imola. Parti depuis la deuxième place sur la grille derrière le Britannique, le pilote Red Bull a réussi à prendre le meilleur sur le champion du monde dès le premier virage.

>> À LIRE AUSSI : Grand Prix de Bahreïn : Hamilton (Mercedes) premier vainqueur, Leclerc (Ferrari) sixième

Entré aux stands le premier pour chausser des pneumatiques slicks après un départ en pneus intermédiaires, Verstappen a conservé sa première place, malgré les incidents qui ont bouleversé une course disputée sous la pluie, dont l’accident spectaculaire entre Valtteri Bottas (Mercedes) et George Russell (Williams), qui a causé l’interruption de la course au 34e tour.

Des regrets pour Charles Leclerc

Après un bon départ qui a même failli le voir s’emparer de la deuxième place devant Hamilton, le Monégasque s’est finalement retrouvé deuxième après la sortie de piste sans conséquence du Britannique. Mais après l’interruption de la course, Charles Leclerc (Ferrari) s’est fait piéger à la relance par Verstappen, avant de se faire passer par Lando Norris (McLaren).

>> À LIRE AUSSI : Formule 1 : 5 bonnes raisons de suivre la saison 2021

Troisième devant son coéquipier Carlos Sainz (Ferrari), le pilote de la Scuderia a vu Hamilton entamer sa remontée avant de voir le septuple champion du monde lui repasser devant à quelques tours de l’arrivée. Si Ferrari a réalisé un joli tir groupé en plaçant ses deux monoplaces au quatrième et au cinquième rang, Leclerc peut nourrir des regrets, lui qui a passé l’essentiel de sa course dans les trois premiers, mais qui a perdu le podium sur le fil.

Au classement du championnat du monde des pilotes, le Monégasque figure à la quatrième place. Prochain rendez-vous, le week-end du 2 mai, à Portimão au Portugal.