Club mythique, habitué aux joutes européennes, le vice-champion d’Ukraine s’apparente comme un gros morceau pour l’AS Monaco. Zoom sur une institution réputée pour son beau jeu, son maillot orange et ses joueurs brésiliens.

Une tradition brésilienne

Sur les bords du Kalmious, dans le Donbass, les Brésiliens ont pris racines depuis une décennie. Douglas Costa, Willian, Fernandinho, Fred, Taison, Bernard, Luiz Adriano, Alex Teixeira… tous ont revêtu le maillot du Chakhtior Donetsk. Une tradition qui perdure cette saison encore avec les présences de pas moins de onze joueurs brésiliens dans l’effectif (Dodô, Marlon Santos, Marcos Antônio, Dentinho…).

>> À LIRE AUSSI : Les mots d’Aurélien Tchouaméni et Niko Kovac avant AS Monaco/Chakhtior Donetsk

Une connexion gagnante, qui offre aux jeunes talents brésiliens un tremplin vers les grands clubs européens dans un cocon familial et qui permet au Chakhtior de lutter face au Dynamo Kiev, l’autre ogre ukrainien avec qui il se partage tous les titres de champion d’Ukraine depuis 1992 et le titre du Tavria Simferopol.

Un jeu tourné vers l’offensif

 « Ils cherchent toujours à attaquer, à se créer des occasions, à construire leur jeu. » Niko Kovac le sait bien. Face au Chakhtior Donetsk, la partie s’annonce bien différente des deux premiers matchs de Ligue 1 que viennent de disputer les coéquipiers d’Aurélien Tchouaméni face à des blocs bas et des défenses à cinq.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Ligue 1 : L’AS Monaco concède la défaite sur la pelouse de Lorient

Et avec l’arrivée cet été de l’entraîneur italien Roberto De Zerbi, qui officiait la saison dernière sur le banc de Sassuolo, les préceptes ukrainiens ne sont pas prêts de changer. Au contraire. Réputé pour faire bien jouer ses équipes et offrir un vrai divertissement aux supporters, De Zerbi se régale déjà cette saison avec son armada de joueurs techniques. Avec près de 70% de possession depuis le début de la saison, les Monégasques sont prévenus. Pour une fois, le ballon pourrait bien ne pas être dans leurs pieds.

Un habitué de la Ligue des champions

Avec treize participations à la Ligue des champions lors des quinze dernières éditions, le Chakhtior Donetsk a l’expérience de la plus prestigieuse des compétitions européennes. En 2011, le club a même atteint les quarts de finale de la C1 pour la première fois de son histoire, deux ans après avoir remporté la Ligue Europa (C3).

>> À LIRE AUSSI : Les notes des joueurs de l’AS Monaco face à Prague

Éliminés lors de la phase de groupes de Ligue des champions la saison dernières, les Ukrainiens se sont tout de même payés le luxe de faire trébucher le Real Madrid à deux reprises, avant d’être reversés et éliminés par l’AS Rome lors des huitièmes de finale de la Ligue Europa.