Un message poignant sur la gravité du braconnage accompagné d’un appel de détresse.

Au travers d’une vidéo sur sa page Instagram, la Princesse Charlène nous parle de l’association Chasing Zero et de sa mission en Afrique du Sud. L’objectif étant de sensibiliser le monde à la gravité du braconnage, et plus précisément des rhinocéros.

Une expérience traumatisante

 « C’était probablement l’expérience la plus traumatisante que j’aie jamais vue ». La Princesse a été témoin d’un rhinocéros subissant un arrachage de cornes, précisant que « l’animal était complètement traumatisé. »

« C’est quelque chose d’horrible à voir, à observer. Mais c’est un mal nécessaire. Parce que l’espèce est en voie de disparition. » avance-t-elle, avant de surenchérir « c’est une urgence : nous devons faire quelque chose. »

Appel à l’unité

« La corne de rhinocéros n’est PAS cool ! » déclare la Princesse. Elle poursuit son allocution par un appel destiné aux internautes et aux Sud-africains : « chaque personne de cette planète a la possibilité et l’opportunité de changer ce monde et de le rendre meilleur. Sans unité, nous sommes faibles. C’est pourquoi nous devons nous unir. L’union fait la force. »

Travel Club Monaco

Le braconnage de rhinocéros a explosé ses dernières années. La raison principale réside dans les supposées vertus médicinales du breuvage aux cornes de rhinocéros, apprécié dans la culture sud-asiatique. L’installation de nombreuses entreprises chinoises sur le continent africain faciliterait l’envoi de la contrebande, créant ainsi une recrudescence de la demande.

>> À LIRE AUSSI : PHOTOS. La Princesse Charlène s’engage contre le braconnage