L’AS Monaco s’est inclinée à l’occasion de la cinquième journée de Ligue 1, ce samedi soir au Louis II, face à l’Olympique de Marseille (0-2).

Le match : 0-2

Quinze jours après sa victoire sur la pelouse de l’ESTAC (1-2), l’AS Monaco retrouvait le stade Louis II ce samedi soir face à l’Olympique de Marseille. Face à un concurrent pour les places européennes et le podium en fin de saison, les hommes de Niko Kovac ont laissé de précieux points en route. En se procurant seulement quelques situations face à une équipe marseillaise bien en place, les Monégasques n’ont pas été en mesure de trouver le chemin des filets.

>> À LIRE AUSSI : Ligue Europa : L’AS Monaco connaît l’identité de ses trois adversaires en phase de poules

Fébriles défensivement, les joueurs de l’ASM ont laissé l’Olympique de Marseille ouvrir le score par l’intermédiaire de Bamba Dieng (0-1, 37′), qui avait trouvé les poteaux à deux reprises (voir ci-dessous), avant de laisser ce même Dieng inscrire un doublé (0-2, 60′) sur une nouvelle erreur défensive. Malgré les entrées de Myron Boadu, Krépin Diatta ou encore Jean Lucas, l’ASM n’a pas été en mesure de renverser la partie, laissant l’OM repartir du Rocher avec les trois points.

Le fait de jeu : Dieng tape les montants

Auteur d’un doublé (37′, 60′), le jeune attaquant sénégalais de l’Olympique de Marseille aurait également pu marquer à deux reprises en première période. Mais par deux fois, Bamba Dieng a trouvé les montants d’Alexander Nübel. Une première fois sur un tir à ras-de-terre trop croisé (13′), puis une seconde fois sur une action similaire quelques minutes plus tard (28′). Sur ses deux tentatives, l’attaquant marseillais a pris le meilleur sur Chrislain Matsima, remplacé à la pause par Ruben Aguilar.

Travel Club Monaco

Le joueur : Aurélien Tchouaméni a tenté

Appelé pour la première fois en équipe de France lors du dernier rassemblement des Bleus, l’international français (3 sélections) a été le seul monégasque à faire jeu égal avec le milieu de terrain marseillais.

>> À LIRE AUSSI : Ligue 1 : L’AS Monaco se relance parfaitement face à Troyes

Avec 96% de passes réussies (53/55) et 67% de duels gagnés (6/9), Aurélien Tchouaméni a mis de l’impact dans l’entrejeu, sous les yeux du sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, présent au Louis II. L’ancien bordelais aurait pu être récompensé d’une passe décisive sur un ballon parfaitement brossé que ni Kevin Volland, ni Gelson Martins n’ont réussi à reprendre (19′).

Le chiffre : 0

Comme le nombre de tir cadré par l’AS Monaco. Malgré 7 tirs, dont 3 contrés, les Monégasques n’ont jamais inquiété Pau Lopez, qui a vécu une soirée plutôt tranquille pour sa première titularisation.

La décla’ : « Ils ont mérité leur victoire »

« Quatre points après cinq journées, ce n’est pas ce qu’on attendait. Cela ne reflète pas notre niveau. On doit montrer la même attitude et la même passion qu’on avait montrées la saison dernière, reconnaissait Niko Kovac en conférence de presse. On pensait peut-être que les choses seraient plus faciles que la saison dernière, mais il faut se retrousser les manches. Je m’attendais à un match ouvert. Mais ce soir, il n’y a qu’une équipe qui a joué, et c’était l’OM. Ce n’était pas notre match. Ils ont mérité leur victoire. Aujourd’hui, ça aurait pu faire 3 ou 4-0. »