Publicité »
Récit

L’AS Monaco prolonge son invincibilité en Ligue Europa face au PSV Eindhoven

AS Monaco
PSV Eindhoven

L’AS Monaco et le PSV Eindhoven se sont neutralisés (0-0), ce jeudi soir au Louis II, pour le compte de la quatrième journée de la phase de groupes de Ligue Europa.

Le match : Un Monaco aux deux visages

Leaders du groupe et vainqueurs aux Pays-Bas, les Monégasques recevaient ce jeudi soir au Louis II des Hollandais revanchards. Au terme d’un premier acte peu emballant, avec aucune occasion d’un côté comme de l’autre, c’est au retour des vestiaires que la rencontre s’est décantée, notamment grâce au changement tactique instauré par Niko Kovac (voir ci-dessous).

Publicité

>> À LIRE AUSSI : ENTRETIEN. Youssouf Fofana (AS Monaco) : « Mes échecs m’ont forgé une carapace »

Incapable de prendre la profondeur et de se créer des situations franches pendant quarante-cinq minutes, les coéquipiers de Youssouf Fofana n’ont attendu que cinq minutes en deuxième période pour se procurer la première action chaude du match. D’une déviation parfaite à l’entrée de la surface de réparation, Sofiane Diop a servi Myron Boadu, dont le contrôle, trop long, l’a empêché de se mettre en position de marquer (50’).

Publicité »

Une première alerte, qui en a appelé d’autres, comme cette tête d’Aurélien Tchouaméni qui est passée juste à côté du cadre (67’). Si le PSV Eindhoven s’est procuré quelques situations sur des approximations monégasques, les Rouge et Blanc n’ont pas craqué et ont assuré l’essentiel en restant invaincus cette saison en Ligue Europa.

>> À LIRE AUSSI : ANALYSE. Qui sont les 3 adversaires de l’AS Monaco en phase de groupes de Ligue Europa ?

Avec 8 points et encore deux matchs à disputer, l’AS Monaco est quasiment assurée de se qualifier pour les phases finales. Une victoire face à la Real Sociedad lors de la prochaine journée permettrait à Monaco de finir premier de la poule et de rallier les huitièmes de finale directement.

Publicité »

Le fait de jeu : Le trio Sidibé-Diop-Golovin a failli tout changer

Après une première période poussive, Niko Kovac a décidé de faire des choix forts à la mi-temps. D’abord en changeant de système (le 3-5-2 a laissé place à un 4-4-2), puis en faisant entrer simultanément en jeu Djibril Sidibé, Sofiane Diop et Aleksandr Golovin. Des choix payants, puisque les trois derniers cités ont complétement métamorphosé le visage de l’ASM.

Impérial dans son couloir droit, Sidibé a fait parler sa puissance et son expérience en défense, tandis que Diop et Golovin ont apporté une justesse technique qui a cruellement fait défaut en première période. Insuffisant néanmoins pour tromper la vigilance de Joël Drommel.

Publicité »

Le joueur : Caio Henrique a beaucoup donné

Inépuisable dans son couloir gauche, l’international brésilien U23 a été le seul à se porter vers l’avant en première période. Régulièrement servi, Caio Henrique a souvent centré, sans trouver preneur.

Rigoureux et appliqué en défense, l’arrière gauche monégasque n’a cessé de cavaler dans son couloir, en apportant des solutions offensivement. S’il y a bien un joueur qui mouille le maillot, c’est bien lui.

Le chiffre : 0

Comme le nombre de tir cadré par le PSV Eindhoven dans cette rencontre. Alexander Nübel a vécu une soirée (très) tranquille.

Publicité »

La phrase : « Toujours leaders de notre groupe »

Benoît Badiashile : « Nous sommes toujours leaders de notre groupe dans cette Ligue Europa, c’est ce qu’on va retenir. Nous savons que notre performance n’a pas été très bonne, mais on va aussi s’appuyer sur le fait que l’on n’a pas pris de but.»