Presque trois ans après son ouverture, The Office s’est imposé comme la référence des Business Center à Monaco. Fondé par Benoit Biancheri, Olivier Blanchy et Arnaud Sbarrato, The Office détonne par son univers branché et sa bonne ambiance. Un espace de co-working moderne que ces trois amis ont façonné à leur image. Portrait de cette triplette d’entrepreneurs pour le deuxième volet de notre nouvelle série consacrée aux entrepreneurs locaux de la Principauté.

L’histoire de Benoit Biancheri (42 ans), Olivier Blanchy (36 ans) et Arnaud Sbarrato (34 ans), c’est avant tout celle de trois amis, unis par un projet commun depuis maintenant presque trois ans : The Office. Un projet qui a longtemps mûri dans leur tête et qui a vu le jour en janvier 2019.« Arnaud me disait qu’il voulait s’associer avec moi, Benoit me répétait souvent que s’il faisait un projet, ça serait avec moi, alors on s’est tous les trois mis autour d’une table et on s’est dit c’est parti », sourit Olivier, avant de laisser la parole à Arnaud.

Un espace de travail moderne et design

« Dans la vie, il n’y a pas de hasard. Avec Benoit, on se côtoyait à l’AS Monaco et à l’US Cap d’Ail (car oui, s’il y a bien une passion commune qui anime ces trois-là, c’est le football, sujet de toutes leurs discussions lors de leurs pauses déjeuner). Il était entraîneur et moi joueur. Et puis avec Olivier, on faisait les mêmes jobs étudiants, tout le temps. J’étais voiturier au Sporting, lui aussi. On se retrouvait à chaque fois. »

>> À LIRE AUSSI : Fabrice Marquet ou comment passer de la recherche scientifique au business

Car si Benoit Biancheri est un peu plus âgé et qu’il a fondé son entreprise d’agent de joueurs après un doctorat de droit, Olivier Blanchy et Arnaud Sbarrato ont tous les deux eu un parcours similaire. Après une expérience d’agent immobilier de deux ans en Corse, à Bastia, Olivier a rejoint le Gouvernement Princier, à la Division Création d’Entreprises. L’occasion de croiser à nouveau la route d’Arnaud, membre de l’Administration du Gouvernement Princier de Monaco à son retour de Toronto au Canada.

Aux côtés de Benoit, Olivier et Arnaud se mettent donc à la recherche d’un local pour mener leur projet à bien : créer un Business Center dans l’air du temps. « Quand on visité ce local, à Fontvieille, on a pas hésité une seule seconde. » Dans ce qui est le The Office actuel, tout est réuni. L’emplacement, d’abord, puis l’espace, ensuite.

L’objectif est vraiment que tous nos membres fassent partie de la même communauté

« On est parti d’une page blanche », souffle Benoit. De quoi laisser place à leur imagination. « On voulait un bureau moderne, où tout le monde se sent bien », avance Benoit. « Un lieu où les synergies opèrent, même entre des entrepreneurs qui ne sont pas du tout dans le même secteur d’activité », abonde Arnaud. « On ne veut pas juste faire de la domiciliation, confie de son côté Olivier. L’objectif est vraiment que tous nos membres fassent partie de la même communauté. »

The Office s’apprête à inaugurer un nouvel espace de 1200m2

Aujourd’hui, The Office a connu un tel succès que seulement un an après une première extension dans l’immeuble d’à côté (en face du JouéClub), une nouvelle annexe s’apprête à voir le jour. « Nous allons ouvrir un nouvel espace de 1200m2 au dernier étage », lance Olivier. « Malgré la crise, de nombreuses entreprises continuent de se créer, surenchérit Arnaud. Monaco est un endroit dynamique et la demande est forte. »

Avec également une agence de communication en son sein (theoffice.comm), l’entreprise fondée par Benoit, Olivier et Arnaud répond aux besoins de tous ses clients. « Notre offre est globale, assure Olivier. Ici, les gens ne pensent à rien d’autre que leur business. Pour le reste on s’occupe de tout. » Complémentaire et toujours de bonne humeur, la triplette monégasque l’est également en dehors du bureau.

« Même si Olivier et Benoit ont maintenant leur vie de famille, ils nous arrivent de faire des sorties ensembles. » Sous le maillot de la sélection monégasque de football, dans les travées de Gaston-Médecin pour encourager la Roca Team en Euroligue, dans les tribunes du Louis II pour soutenir l’AS Monaco ou autour d’un dîner, Olivier, Benoit et Arnaud ne manquent jamais une occasion de se voir. Mais d’ailleurs, qui a dit que l’amitié et le business n’étaient pas compatibles ?

>> À LIRE AUSSI : Romain Goiran ou l’art du rebond permanent