Rallye Monte-Carlo 2022 : Qui sont les favoris ?

Rallye Monte-Carlo 2022
M-Sport

Le coup d'envoi du célèbre rallye monégasque sera donné ce jeudi à partir de 18h45 depuis la place du Casino. Cette année, la course semble plus ouverte que jamais. Analyse des favoris.

Sébastien Ogier (Toyota Yaris)

À peine retiré des rallyes, le champion du monde en titre est déjà de retour à bord de sa Toyota Yaris, avec laquelle il a remporté le titre à deux reprises (2020, 2021), pour une pige sur "son" Monte-Carlo. Vainqueur ici-même à huit reprises, le Gapençais est le maître incontesté des lieux et forcément classé directement parmi les favoris à la victoire finale.

Dans un programme mixte cette saison, où il partagera son volant avec Esapekka Lappi sur les différentes épreuves du championnat, Sébastien Ogier n'a aucune pression, si ce n'est celle d'ajouter quelques succès de prestige supplémentaire à son immense palmarès. Cela pourrait commencer dès la première manche du championnat, dans un rallye qu'il connaît par coeur et qu'il affectionne tout particulièrement. Mais un détail est à prendre en compte. Cette année, le parcours a été modifié à 95%. De quoi déstabiliser l'octuple champion du monde des rallyes et rebattre les cartes pour la victoire ?

LIRE AUSSI : Sébastien Ogier (Toyota), vainqueur du Rallye Monte-Carlo : « Ce rallye représente tellement pour moi »

Sébastien Loeb (Ford Puma)

Comme Sébastien Ogier, l'autre légende des rallyes a lui aussi signé un contrat avec quelques courses à disputer cette saison. Et son programme commence évidemment ici, au Monte-Carlo. Vainqueur du rallye à sept reprises, Sébastien Loeb reste un client, même si sa pointe de vitesse n'est plus la même qu'à ses débuts.

De retour du Dakar où il a terminé à la deuxième place derrière l'intouchable Nasser al-Attiyah, l'Alsacien a eu peu de temps pour se replonger dans l'univers du rallye. Il devra également peaufiner ses derniers automatismes avec Isabelle Galmiche, sa nouvelle copilote, avec laquelle il disputera sa première course officielle. Si tout roule, alors le nonuple champion du monde pourra se mêler à la victoire.

Thierry Neuville (Hyundai i20)

C'est simple. Durant cette dernière décennie, il est le seul à avoir brisé l'hégémonie du duo Loeb-Ogier au Monte-Carlo. Résident monégasque, le pilote belge semble avoir un tournant de sa carrière. Avec le retrait à temps plein de Sébastien Ogier, Thierry Neuville fait office de favori pour le titre, lui qui court derrière cet objectif depuis plusieurs saisons. Une victoire au Monte-Carlo pourrait le mettre sur les bons rails, lui qui entame sa neuvième saison avec l'écurie coréenne.

Elfyn Evans (Toyota Yaris)

Propulsé pilote numéro 1 de l'écurie japonaise suite au retrait de Sébastien Ogier, le Gallois se sait attendu au tournant. Deuxième du rallye l'an dernier, troisième en 2020, Elfyn Evans sait jouer placé sur le Monte-Carlo. Toujours bien classé, il ne lui manque désormais plus que la victoire. Dans la voiture championne du monde, le coéquipier d'Ogier a les arguments pour briller.

Kalle Rovanperä (Toyota Yaris)

La jeune pépite du WRC, programmée pour être un jour championne du monde, entame déjà sa troisième saison pleine avec Toyota. À 21 ans, le Finlandais est prêt à se mêler à la victoire sur chaque rallye et sur toutes les surfaces, lui qui a remporté deux manches la saison dernière, en Estonie et en Grèce. Un peu plus de neige sur le parcours n'aurait pas été pour lui déplaire. Mais cette année, les conditions s'annoncent extrêmement sèches.

Mais aussi : Ott Tänak (Hyundaï i20) Adrien Fourmaux (Ford Puma), Craig Breen (Ford Puma)

LIRE AUSSI : Ogier, Loeb, Mäkinen, Röhrl, Sainz… Ils ont marqué l’histoire du Rallye Monte-Carlo