L’AS Monaco et les Girondins de Bordeaux se sont quittés dos à dos (1-1), ce dimanche après-midi pour le compte de la 25e journée de Ligue 1.

Le match : 1-1

Une semaine après le nul face à Lorient (0-0), les hommes de Philippe Clement ont une nouvelle fois laissé de précieux points en route face aux Girondins de Bordeaux devant plus de 400 supporters monégasques.

Menés au score sur une demi-volée du gauche de Rémi Oudin (1-0, 22′), les Monégasques ont rapidement évolué à dix après l’expulsion d’Aurélien Tchouaméni peu après la première demi-heure de jeu (voir ci-dessous).

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Wissam Ben Yedder ont poussé et ont réussi à recoller au score sur un but contre son camp du défenseur bordelais Marcelo (1-1, 67′). En fin de match, Alexander Nübel a sauvé les siens d’une parade décisive sur une frappe de Ui-Jo Hwang (81′).

À l’arrivée, ce point du match nul ne fait les affaires de personne. Au classement, l’AS Monaco est sixième, à sept points du podium. Prochain rendez-vous pour l’ASM, dimanche prochain (13h) au Louis II, face au Stade de Reims.

Le fait de jeu : Aurélien Tchouaméni voit rouge

Coupable d’un premier carton jaune après plusieurs interventions musclées et une faute sur Josuha Guilavogui (28′), l’international français a écopé d’un deuxième avertissement quelques minutes plus tard.

Sur un tacle appuyé sur la cheville droite de Jean Onana, alors qu’il semblait avoir joué le ballon en première intention, l’arbitre de la rencontre a sorti un deuxième carton jaune à destination d’Aurélien Tchouaméni, synonyme d’expulsion (35′). Un fait de jeu qui a forcément influé sur la physionomie de la rencontre.

Le joueur : Gelson Martins opportuniste

L’ailier portugais s’est procuré plusieurs occasions, à l’image de cette frappe croisée que Vanderson a failli reprendre (51′), avant de se montrer décisif sur l’égalisation monégasque.

C’est lui qui frappe et qui conduit au but contre son camp de Marcelo (67′). Percutant, Gelson Martins a réalisé un match plein après son entrée en jeu juste avant la pause (43′).

La stat’ : 13

Comme le nombre de frappes de l’AS Monaco dans cette rencontre (4 cadrées).

La phrase : « L’équipe s’est bien battue »

Caio Henrique : « Nous savions que ça serait une rencontre difficile, surtout après l’expulsion d’Aurélien Tchouaméni. C’est quand même un bon point de pris quand on joue à dix contre onze depuis la première mi-temps. L’équipe s’est bien battue. Les concurrents ? On doit juste se concentrer sur nous, on doit travailler, voir ce que l’on a fait de mal pour bien aborder la prochaine rencontre. »