Publicité »
Sondage

Vos plus belles envies de vacances

bhutan
Unsplash

Entre farniente et découverte, vous avez été nombreux à nous partager vos projets de vacances.

La chaleur se fait de plus en plus écrasante et les envies d’évasion de plus en plus pressantes. Monaco Tribune vous a demandé quelles étaient les destinations de vos rêves. Voici vos réponses !

Publicité

Ainsi, les îles paradisiaques procurent un certain effet. Raffaella « rêve d’aller à Anguilla, pour la couleur de la mer et pour l’ambiance caribéenne. » Jean-Marc, lui aussi, sur les Caraïbes : « La Barbade, havre de paix et de tranquillité, encore un pays presque inchangé et pas trop “colonisé” par des hordes de touristes. Si ce n’est pas le paradis ce n’en est pas loin. »

Même si ce n’est pas une île paradisiaque, la ville de Cairns en Australie en est proche. Elle est d’ailleurs la destination convoitée par Florence « pour sa barrière de corail et sa douceur de vivre. »

Sylvie est la seule de nos lecteurs à concrétiser son voyage. Elle va enfin « réaliser [son] rêve et partir en Polynésie française en septembre. »

Publicité »

Au contraire, Pascale aimerait se rafraîchir avec « la fraîcheur des fjords » et découvrir « les paysages majestueux que l’on doit y rencontrer. » Véronique aussi préfère le Nord et « rêve d’aller en Islande. »

La culture est importante pour Martine qui « rêve d’aller au Bhoutan découvrir ses paysages, ses temples, ses forteresses et surtout rencontrer la population et échanger avec eux sur leur façon de vivre et leur BNB “bonheur national brut” que le roi a instauré en 1972. »

LIRE AUSSI : C’est à vous : vos idées pour rendre la Principauté plus attractive

Inspirée par la télévision, Valérie est la seule à vouloir voyager dans une mégalopole : « Je rêve de me prendre pour Carrie Bradshaw et d’aller déambuler dans les rues de New York. »

Publicité »

Quant à Nathalie, plutôt que de répondre par une destination, elle philosophe sur la question : « Mes prochaines vacances ? Ce sont celles que je n’ai pas encore organisées et qui me font déjà rêver ! Parce que voyager est toujours un tel bonheur. »

Et au final, n’a-t-elle pas raison ? N’est-ce pas le seul fait de savoir que l’on va partir qui nous fait déjà voyager ?