Alors qu’il s’est élancé depuis la dix-neuvième place sur la grille à la suite d’un changement de moteur, le pilote monégasque a terminé cinquième de la course.

Il a limité la casse. Et comment. Au terme d’une folle remontée en course, Charles Leclerc (Ferrari) a réussi à inscrire les points de la cinquième place dans un Grand Prix du Canada remporté par l’intouchable Max Verstappen (Red Bull), qui s’est imposé devant Carlos Sainz Jr (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes).

LIRE AUSSI : Grand Prix d’Azerbaïdjan : Coup dur pour Charles Leclerc (Ferrari)

Une victoire qui permet au champion du monde en titre de s’envoler au championnat du monde. Avec 175 points, le Néerlandais devance son coéquipier Sergio Perez (129 points) et Charles Leclerc (126 points). Si le Monégasque s’est rapproché du Mexicain, contraint à l’abandon à Montréal, il compte désormais 49 points de retard sur Verstappen.

Charles Leclerc élu « pilote du jour »

Élu « pilote du jour » à l’issue de ce Grand Prix du Canada, Charles Leclerc s’est montré satisfait d’avoir inscrit de précieux points. « La cinquième place était le maximum que je pouvais avoir, a-t-il reconnu au micro de Canal +. On marque dix points qui ont de la valeur. Le titre ? Comme je l’ai dit plusieurs fois, j’y croirai jusqu’à la fin. »

LIRE AUSSI : Bilan très positif pour le Grand Prix de Monaco 2022

Désormais, tous les regards sont tournés vers le prochain Grand Prix, qui se déroulera dans quinze jours à Silvertsone (3 juillet). « J’espère que tout se passera bien et qu’on pourra jouer la gagne. » Le message est clair du côté de Charles Leclerc.