Au terme d’une course marquée par la terrible sortie de piste de Guanyu Zhou (Alfa Romeo), le pilote monégasque a vu son coéquipier Carlos Sainz décrocher sa première victoire en F1, alors qu’il semblait le plus fort pour l’emporter.

Sentiments contrariés pour la Scuderia Ferrari. D’un côté, cette première victoire en carrière pour Carlos Sainz. De l’autre, cette immense déception pour Charles Leclerc, une nouvelle fois en mesure de gagner, mais contraint de se contenter d’une maigre quatrième place.

LIRE AUSSI : FIA F3 : Arthur Leclerc remporte la course principale à Silverstone

Malgré un aileron abîmé suite à un accrochage avec Sergio Perez (Red Bull) en début de course, Charles Leclerc a maintenu un rythme élevé tout au long du Grand Prix.

Guanyu Zhou s’en sort indemne

En tête au-delà de la mi-course après un départ mouvementé (l’accident de Zhou a provoqué un drapeau rouge), le Monégasque a subi (encore) la stratégie de la Scuderia Ferrari, qui a décidé de le laisser en piste lors du passage de la safety car au 41e tour, contrairement à Carlos Sainz, rentré aux stands.

Avec des pneumatiques plus usés que ses adversaires (Sainz, Perez, Hamilton), Leclerc a fait preuve d’un courage admirable et d’un pilotage magistral pour résister, offrant au public un mano à mano magnifique avec Lewis Hamilton (Mercedes).

Max Verstappen toujours en tête

Mais c’était mission impossible (clin d’oeil à Tom Cruise, présent dans le stand Mercedes pour assister au Grand Prix) pour Charles Leclerc, finalement au pied du podium, derrière le trio Sainz-Perez-Hamilton.

Son sentiment après la course ? De la frustration, comme trop souvent cette saison. « On pouvait s’arrêter au moment de la safety car, mais on m’a demandé de rester en piste…, soufflait-il à l’arrivée, le visage marqué. Honnêtement ? Je suis très, très, très déçu. »

LIRE AUSSI : Grand Prix du Canada : La folle remontée de Charles Leclerc (Ferrari)

Au championnat du monde, malgré sa septième place (conséquence d’une crevaison pendant la course), Max Verstappen (181 points) occupe toujours confortablement la première place, devant son coéquipier Sergio Perez (147 points) et Charles Leclerc (138 points), qui voit Carlos Sainz (127 points) revenir dans ses rétroviseurs.

Prochain rendez-vous, dès le week-end prochain en Autriche, sur le circuit de Spielberg.