Reportage

Saint-Jean-Cap-Ferrat, le trésor de la côte

saint-jean-cap-ferrat
Monaco Tribune / Paul Charoy

Petite commune du littoral azuréen, Saint-Jean-Cap-Ferrat est réputée pour ses nombreuses résidences secondaires, ses sentiers maritimes, ses plages et ses panoramas impressionnants. Monaco Tribune vous y emmène.

Notre visite commence à l’entrée de la promenade Maurice Rouvier. Partant de la baie des fourmis de Beaulieu, c’est l’une des voies d’accès de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Les 1,3km du sentier se parcourent en une vingtaine de minutes. 

LIRE AUSSI : PHOTOS. Une journée à Beaulieu-sur-Mer : Monaco Tribune vous emmène

Monaco Tribune / Paul Charoy

Bienvenue à Saint-Jean-Cap-Ferrat même. La fin du sentier nous emmène sur le port de la commune. L’Histoire de cette dernière s’est construite autour des activités liées à la pêche. Aujourd’hui, le port abrite le quai Virgile Allari, où l’on retrouve commerces et restaurants au bord de l’eau. L’été, de nombreuses activités nautiques y sont proposées. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Saint-Jean Cap Ferrat est faiblement peuplée et à raison. Le territoire de la commune est principalement occupé par des centaines de villas, presque 500, la plupart très luxueuses. Ces propriétés en font l’un des principaux sites résidentiels de la Côte d’Azur. 

LIRE AUSSI : PHOTOS. Une journée à Villefranche-sur-Mer, de l’Histoire au tourisme

Monaco Tribune / Paul Charoy

Nous quittons le « centre-ville », direction la pointe Saint-Hospice. Notre premier arrêt se fait au Jardin de la Paix, le temps de se ravitailler. Situé au bord de l’eau, le jardin offre une superbe vue sur le Cap-Ferrat et un accès à la plage des Fossettes. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Saint-Jean-Cap-Ferrat compte trois sentiers pédestres. La promenade Maurice Rouvier, le tour du Cap-Ferrat et celui-ci, la pointe Saint-Hospice. Au programme, 1,8 km et 40 minutes de marche au bruit des vagues. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Après un léger détour de notre sentier, nous voici aux portes de la chapelle Saint-Hospice. Monument Historique depuis 1929, la chapelle a été entièrement rénovée en 2022. À ses côtés trône la Vierge en bronze, haute de 11m40, construite en 1903. En contrebas de la chapelle se trouve le cimetière de la commune. Il surplombe la mer Méditerranée et offre de très jolis panoramas, dans une quiétude presque totale. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Retour sur le sentier. La vue est.. plutôt jolie. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Et voici le trésor des plages de Saint-Jean-Cap-Ferrat. La plage de la Paloma est très prisée. Son emplacement discret, son écrin de verdure et sa vue sur les falaises de Beaulieu et d’Eze ont fait son succès. Elle marque la fin du sentier de la pointe Saint-Hospice.

Monaco Tribune / Paul Charoy

On y retrouve aussi la Paloma Beach, une plage privée bâtie en 1948. Matisse, Elton John, Tom Cruise, Churchill, tous l’ont fréquentée. Comptez 50 euros pour une journée à vous prélasser sur un lit de plage. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Fatigué de la promenade ? Saint-Jean-Cap-Ferrat propose, gratuitement, aux curieux de visiter le Musée des Coquillages. 7 000 coquillages y sont exposés, dont plus de 400 records du monde. C’est la collection la plus importante de Méditerranée visible à ce jour. Rendez-vous sur le Quai Lindbergh. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h30. 

Monaco Tribune / Paul Charoy

Le centre-ville est le point de départ du dernier sentier de la commune, le tour du Cap-Ferrat (voir photo). Plus grand, il longe l’entièreté de la côte de la presqu’île. Sur la pointe Malalongue se dresse notamment le mythique phare de la commune. 

Notre après-midi se termine ici. Notre retour se fera par Beaulieu, où se situe la gare la plus proche de Saint-Jean-Cap-Ferrat.