Beaulieu-sur-Mer est une petite ville de la Côte d’Azur, située entre Nice et Monaco. Nous avons passé une journée sur place et vous emmenons, en photos, à la découverte de ce lieu touristique, entre loisirs, histoire et évasion.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Bien arrivé à la gare de Beaulieu-sur-Mer. En partant de Nice ou de Monaco, comptez 10 minutes de train pour rejoindre la ville et deux trajets par heure. Sans aucune réduction, la place dans le TER coûte 2,30€ depuis Nice et 2,70€ depuis Monaco. À quelques mètre de la gare, l’office de tourisme de la ville vous accueille. (Plan à retrouver en fin d’article).

Paul Charoy / Monaco Tribune

La matinée à Beaulieu rime avec marché. Du lundi au samedi, divers producteurs s’installent sur la place du marché, proche de la gare. Accessible entre 8h et 12h30 (heures non fixes), le marché profite de quelques commerçants supplémentaires le samedi, par exemple une fromagerie et un stand boucherie/charcuterie.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Direction le Port de Plaisance, l’un des deux ports de la ville. C’est ici que se côtoient plusieurs restaurants, 13 précisément, parmi les 32 commerces que comprend l’enceinte portuaire.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Nous déjeunons à l’African Queen, la vue sur les yachts amarrés et le ciel bleu. L’établissement est très réputé, étant régulièrement fréquenté par de nombreuses célébrités qui ont fait son succès : Sylvester Stallone, les Rolling Stones ou encore Jack Nicholson. Beaulieu compte de nombreux restaurants, principalement axés sur la cuisine française, italienne et méditerranéenne. À l’African Queen, il faut compter 40 à 50 euros par personne pour un plat, un dessert, une boisson et un café pour terminer le repas.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Rien de tel qu’une balade digestive au jardin de l’Olivaie. Un espace de 6000m² ou l’on peut s’asseoir à l’ombre de la centaine d’oliviers, sur un gazon « kikuyu », typique de ce lieu. Situé au-dessus du port de Plaisance, il est l’un des deux jardins de la ville, avec le Square Verdun. Le jardin de l’Olivaie est ouvert de 8h à 19h en période de printemps/été et jusqu’à 18h en automne/hiver.

Paul Charoy / Monaco Tribune

De l’autre côté de la ville, la plage de la baie des fourmis vous offre du sable fin et une eau quasi-turquoise. Le duo de chanteurs Souchon-Voulzy a même consacré un titre à ce lieu, « La Baie des Fourmis », situé sous les jardins du Casino et de La Rotonde. Un drôle de nom qu’elle tient de monticules d’herbes mortes sur le rivage qui se formaient autrefois. Cela prenait la forme d’une fourmilière et les pêcheurs qui passaient au large l’ont renommé « Baie des Fourmis« . Elle donne aussi une vue imprenable sur la villa Kérylos.

La voilà, la villa Kérylos. Conçue par l’archéologue Théodore Reinach et l’architecte Emmanuel Pontremoli, la villa Kérylos nous invite au cœur de l’Antiquité grecque, entre décorations et confort, sur le modèle d’une maison noble de l’île de Délos du IIè siècle avant J.C. Elle est ouverte au public toute l’année, de 10 à 18h l’été et jusqu’à 17h le reste de l’année. L’entrée coûte 11,50€ et est gratuite pour les mineurs et 18-25 ans résidents de l’Union Européenne. Des visites commentées sont proposées.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Beaulieu est aussi une ville de loisirs. En repartant, nous passons devant le Casino de la ville. En 2014, il réouvre ses portes après avoir été mis en liquidation judiciaire en 2010. Après d’importants travaux, le lieu accueille désormais un casino de jeux, une salle de spectacle, un restaurant et un cinéma

Paul Charoy / Monaco Tribune

Quelques mètres plus loin, deux très beaux bâtiments trônent, près du bord de mer. Le Bristol, un ancien palace fréquenté par de nombreux prince, princesses, rois et reines et désormais transformé en appartements ; La Rotonde, une grande salle circulaire à absides vitrées, servant de salon supplémentaire pour Le Bristol et qui servit notamment d’hôpital pendant la 1ère et la 2Nd guerre mondiale.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Beaulieu est une ville qui grimpe. Derrière le centre-ville, des centaines d’escaliers vous emmènent jusqu’au sommet de la commune. Cela fait partie d’une randonné, la boucle de la « Petite Afrique », qui dure 1h30.

Paul Charoy / Monaco Tribune

L’un des plus beaux points de vue de la randonnée. Profitons de la vue pour faire un peu d’Histoire. À savoir que Beaulieu-sur-Mer est une ville indépendante depuis 1891, étant sous la tutelle de Villefranche jusqu’ici. Le premier Maire de la ville est Hippolyte Marinoni. Il ne reste que 19 jours à ce poste mais distribuera de l’argent à la commune jusqu’à sa mort. Il a financé une école, la gare, les égouts et une partie du port. La commune est également liée à l’Histoire anglicane, notamment depuis la construction de l’Eglise anglicane Saint-Michael en 1903, consacrée par l’Archiprêtre d’York.

Paul Charoy / Monaco Tribune

Le retour de la balade se fait au milieu des villas, du style architectural Belle Epoque. Des dizaines d’entre elles se dressent sur les collines de la ville. La période de la Belle Epoque (1870-1914) marqua un changement pour Beaulieu-sur-Mer, faisant évoluer le petit hameau en une ville attractive.

Notre belle journée se termine ici ! La fin de la randonnée nous mène directement en centre-ville, à quelques mètres de la gare.

Plan de Beaulieu-sur-Mer :