Reportage

Club Le Temps De Vivre : le bonheur de vieillir

club-le-temps-de-vivre-monaco-compressed
Mairie de Monaco

Un club joyeux aux nombreuses activités pour rétablir le lien social entre retraités et profiter de la vie.

claude-bollati-adjoint-maire-delegue-cltv
© Mairie de Monaco

Dès la porte de ce club pour retraités franchie, la bonne humeur nous envahit. Tout le monde rit, se parle dans un esprit de joyeuse camaraderie. C’est d’ailleurs l’ambiance recherchée pour ce club qui a été créé en 1980 sous l’égide du maire Jean-Louis Médecin. L’objectif premier était de fonder « un site où pouvaient se retrouver les personnes d’un certain âge et à destination de l’ensemble de la population résidente à Monaco, au-dessus de 55 ans environ » nous explique Claude Bollati, Adjoint au Maire et Délégué au Club Le Temps de Vivre (CLTV).

Il est bien connu, le lien social est primordial à la bonne santé et à l’autonomie des retraités. Dans cette optique, le club veille « à permettre aux personnes d’un certain âge et surtout aux veufs et veuves de ne pas se retrouver dans l’isolement » nous précise M. Bollati.

LIRE AUSSI : Zoom sur le Centre de Coordination Gérontologique de Monaco, guichet unique pour les personnes âgées de la Principauté

Un club dynamique, loin des clichés

Au fil du temps, le club, toujours à l’écoute de ses adhérents, a développé tout un panel d’activités. En effet, chaque adhérent est libre de proposer une idée qui lui tient à cÅ“ur et de participer à sa création. Ainsi, aujourd’hui, pas moins de 20 activités sont proposées. Activités physiques (gym douce, marche nordique, atelier équilibre), danses de loisir, chorale, jeux de cartes, jeux de société, projections de films, loisirs créatifs, la liste est longue mais chacun peut y trouver son bonheur.

Le 2 août avait lieu l’activité à thème, proposée environ une fois par mois. Cette fois sur le Far West, la plupart des adhérents s’étaient portés volontaires à la création des décors et des animations. Ainsi, les participants pouvaient manger pop-corns et donuts tout en dansant sur de la country. Ils pouvaient aussi s’amuser à lancer des lassos sur un taureau, tirer sur des cibles, remplacer les fers d’un cheval ou encore accompagner les moutons à la bergerie.

club-le-temps-de vivre-activité-tir-sur-cible
© Monaco Tribune
danse-country-club-le-temps-de-vivre-monaco
© Monaco Tribune

La bande de joyeux lurons part aussi en vadrouille de temps en temps. Pétanque, sortie en mer, hippodrome, balade en montagne, tout y passe et chacun y trouve son compte.

club-le-temps-de-vivre-sortie-en-mer-monaco-compressed
© Mairie de Monaco

« C’est la grande rigolade. Le personnel est adorable »

Avec autant d’activités aussi variées qu’originales, le club fait mentir les clichés. Pour preuve, Lucienne Sargenti, adhérente du CLTV, entend souvent « tu vas dans ce club de vieux ? Pourtant tu es encore énergique ! » Ce à quoi Lucienne répond : « ces gens ne savent pas ce qu’ils perdent ! C’est la grande rigolade. Le personnel est adorable.« 

Pour la retraitée, arrivée au club il y a six ans, le CLTV est même devenu « une deuxième famille« . Elle nous explique s’être tournée vers le club après la mort de son mari : « J’avais besoin d’une vie sociale« . A présent, Lucienne se rend au club trois fois par semaine, environ, et apprécie particulièrement la pluralité des activités. « C’est un club très riche, il nous propose différentes sorties. Il y en a pour tous les goûts ! […] La semaine dernière on est allé à la pêche à la truite, c’était formidable !« , se réjouit-elle. « Il y a tout ce qu’il faut, ils proposent beaucoup de choses« , poursuit Lucienne. 

Voilà l’ambiance conviviale et bon enfant qui règne au sein du club. Une atmosphère non seulement inhérente aux adhérents mais aussi au personnel, toujours à l’écoute et impliqué. L’animateur Christophe Lambert, que Lucienne Sargenti considère comme une perle, souhaite « apporter un moment où l’on s’évade en s’éclatant« .

LIRE AUSSI : Fondation Hector Otto : le bien-être des séniors avant tout

Un futur local au cœur de la Principauté

Aujourd’hui, le local provisoire se trouve assez excentré, au 4 boulevard Charles III, ce que déplore une partie des adhérents. Cependant, le déplacement en vaut la chandelle. D’autant plus qu’un minibus, dépêché par la Mairie, amène et ramène les adhérents, ayant une mobilité réduite ou se trouvant loin d’un arrêt de bus, de leur lieu de résidence jusqu’au club.

Pour faciliter les déplacements et proposer un lieu plus accessible, la Mairie a décidé de déplacer le Club au cÅ“ur de la Principauté, dans une maison proche du Casino. « C’est un diamant« , nous confie M. Bollati qui se réjouit de ces futurs locaux encore en travaux. L’adjoint au Maire espère, d’ailleurs, une ouverture au cours du deuxième semestre 2023.


Le Club Le Temps De Vivre est ouvert aux retraités résidents à Monaco. Chacun peut s’inscrire auprès de la Mairie pour 40€ par an. Pour les non résidents, quelques exceptions peuvent être faites dans le cas où le retraité a travaillé et vécu plusieurs années de sa vie en Principauté. 

Le Club accueille ses adhérents chaque jour de la semaine, du lundi au vendredi, de 14 heures à 19 heures. A compter du 1er septembre, pour accueillir les retraités même le matin, le club ouvrira ses portes dès 10 heures jusqu’à 18 heures.

Plus d’infos : Mairie de Monaco ou au (+377) 93 30 63 78