Reportage

Centre de la Jeunesse Princesse Stéphanie, cadre familial et convivial pour les jeunes de la Principauté

centre-jeunesse-princesse-stephanie-monaco
CJPS

Ce Centre propose son lot d’ateliers et de séjours, pour les enfants et adolescents âgés de huit à 21 ans.

sebastien-loisel-cjps
Sebastien Loisel – DR

Ce mois-ci, l’article de notre série consacrée aux associations de Monaco et de la Côte d’Azur se concentre sur le Centre de la Jeunesse Princesse Stéphanie, créé en 1986.

Dans le quartier de Fontvieille, se trouve un endroit, quelque peu caché, où les jeunes de Monaco, de huit à 21 ans, peuvent venir se détendre et s’amuser. Cet endroit, c’est le Centre de la Jeunesse Princesse Stéphanie dont le directeur, Sébastien Loisel, nous fait la visite guidée.

Salle de yoga et danse, salle de bricolage et travaux manuels, salle vidéo et informatique, salle de musique où trône tout un tas d’instruments, salle polyvalente avec livres, billard et jeux de société… L’on devine facilement que chaque jeune, parmi les 270 inscrits, peut y trouver son compte. Une petite cafétéria bio leur permet de se restaurer et de profiter davantage de cet endroit qui se veut si convivial.

« La Princesse Stéphanie avait souhaité avoir un lieu d’accueil pour les jeunes à Monaco, nous explique Sébastien. La structure accueille les jeunes scolarisés ou résidents à Monaco, autour d’activités sportives ou culturelles. L’idée est de proposer de multiples ateliers et « rendez-vous. » »

Acrobatie, dessin, peinture, sculpture, chant, improvisation, percussions, yoga, guitare, hip-hop, maquettes, piano, théâtre, cirque, batterie, bricolage, cuisine, pêche, manga, ou même composition musicale… Effectivement le choix est large et ces ateliers s’adressent autant aux débutants qu’aux confirmés.

Découverte et culture au rendez-vous

Mais les activités du Centre ne se limitent pas à ses murs : les équipes organisent également des séjours à l’extérieur. Des séjours « neige » dans les Hautes-Alpes, aux séjours « capitale », à Berlin par exemple, les jeunes participants sont encadrés et invités à mêler amusement, découverte et culture.

Bien entendu, la pandémie de Covid-19 a freiné drastiquement les activités du Centre, mais Sébastien Loisel note un bel engouement depuis la rentrée et la fin des restrictions.

« On repart de plus belle », souligne le directeur, qui travaille avec sept autres personnes, dont quatre animateurs permanents. En parallèle, des intervenants extérieurs viennent animer des ateliers spécifiques, une à trois fois par semaine. « On a du chant, de la batterie, de la guitare, de la danse, qui nécessitent des intervenants particuliers… On essaie d’être les plus éclectiques possible et de faire évoluer l’offre pour inviter le maximum de personnes à s’investir. »

Si les jeunes adhérents ont le planning des ateliers à disposition, ils peuvent venir simplement au Centre pour se détendre, s’amuser et se retrouver entre eux. « Les salles sont en libre d’accès. On essaie d’inviter les jeunes à jouer entre eux, à partager un moment ensemble, comme avec les jeux de société », explique Sébastien.

LIRE AUSSI : Be Safe Monaco : raccompagner les jeunes alcoolisés en toute sécurité

Garder le lien avec les anciens adhérents

Le Centre ne se pose donc pas uniquement en lieu de divertissement, mais aussi et surtout en un endroit propice aux rencontres et à la création de liens. Les animateurs n’hésitent pas à aider les jeunes à réaliser leurs projets personnels : « on les aide à devenir adultes, on les accompagne dans leur épanouissement. »

Sébastien Loisel et deux animateurs sont d’ailleurs d’anciens adhérents, bouclant ainsi la boucle et encourageant les anciens adhérents qui le souhaitent à passer leur BAFA, pour à leur tour encadrer les nouvelles générations.

Soutenue par divers organismes monégasques, comme la Croix-Rouge, l’équipe du Centre n’hésite pas à multiplier les idées et à renouveler son matériel, pour offrir le meilleur accueil aux jeunes possible. Parmi les projets qui devraient bientôt voir le jour : un atelier photographie, qui est en bonne voie de finalisation.

Bien entendu, la Princesse Stéphanie, en sa qualité de Présidente, conserve un lien avec le Centre et vient rendre visite à certaines occasions. « Elle est aussi venue en tant que maman », souligne Sébastien, qui ajoute que ce Centre, à l’image de ce que la Princesse avait voulu créer, est un endroit convivial, mais surtout familial, « tourné vers le bien-être et l’épanouissement. »

LIRE AUSSI : Soleil Royal 06 : redonner le sourire aux enfants en difficulté


Infos pratiques :

  • Ateliers proposés une fois par semaine (hors vacances scolaires). Durée : une à deux heures
  • « Rendez-vous » à thème : quatre samedis par trimestre
  • Le Centre est ouvert tous les après-midis pendant les vacances scolaires (sauf jours fériés), de 14 heures à 19 heures.
  • Adhésion : 50 euros par an.
  • Ateliers gratuits à l’essai. Inscription : 50 euros par trimestre.
  • Informations au +377 93 50 75 05 / à cjps.mc@gmail.com