Critique

On a testé pour vous : Rossano Ferretti, le maestro de la coiffure des Thermes marins

thermes-marins-monte-carlo
Monte-Carlo Société des Bains de Mer

Le coiffeur italien vient d’ouvrir son salon à Monte-Carlo. Et l’expérience vaut le détour.

Quel est le point commun entre Kate Middleton, Lady Gaga et Jennifer Lawrence ? Toutes trois sont déjà passées entre les mains magiques de Rossano Ferretti, coiffeur depuis l’âge de 14 ans. A Campegine, petit village de son Italie d’origine, il travaillait avec son grand-père, barbier de profession : « quand j’ai eu quinze ans, j’ai vu une photo d’un grand coiffeur anglais et j’ai dit à ma mère que je voulais aller là-bas [au Royaume-Uni]. Mon père n’y connaissait rien, mais il m’a fait confiance. J’avais quinze ans, je ne parlais pas anglais et je suis arrivé à Londres », raconte-t-il.

rossano-ferretti-monte-carlo
© Monte-Carlo SBM

Très vite, Rossano se découvre un talent mais aussi une passion. A 19 ans, il entre dans le monde de la mode et voyage fréquemment, pour se former : « aujourd’hui, on peut se former avec Internet. Mais à l’époque, si on voulait voir comment coiffer les cheveux asiatiques, il fallait aller en Asie. Si on voulait connaître les cheveux brésiliens, il fallait aller au Brésil. J’ai voulu découvrir le monde du cheveu, c’était une évidence. »

La coupe invisible, signature de Rossano Ferretti

De ses 19 à ses 30 ans, il évolue dans une période qu’il appelle aujourd’hui « l’incubation de sa philosophie ». Et c’est ainsi qu’à force d’expérimenter, Rossano Ferretti élabore sa mystérieuse « coupe invisible » : une méthode qui consiste à « construire un véritable monde » pour les clients et qui ne se cantonne pas à la coupe ou à la coloration.

« Je suis devenu quelqu’un grâce à « la méthode ». Je me souviens même d’une journaliste américaine qui m’a appelé « Mister Metodo », parce qu’elle pensait que c’était mon nom. J’avais 33 ans, je m’en souviendrai toute ma vie », raconte-t-il en riant.

Le succès faisant son chemin, Rossano devient porte-parole mondial du groupe L’Oréal et pour d’autres grands noms de la coiffure. « J’étais l’ambassadeur de l’industrie, en quelque sorte, explique le maestro. Des coiffeurs payaient pour venir me voir couper des cheveux, comme les rock-stars qu’on vient voir en concert. »

Ce succès fulgurant, Rossano l’explique simplement : « dans la folie de ma vie, j’ai toujours été assez sûr de ma vision. Je suis un visionnaire dans cette industrie. C’est la différence entre les rêveurs et les visionnaires : le rêve se réalisera peut-être. Moi, je suis resté concret toute ma vie. »

De salons en hôtels, et dans le monde entier, le maestro donne une nouvelle voix à la coiffure et finit par poser ses valises à Monaco. Après avoir officié d’abord au sein du superbe Hôtel de Paris, Rossano vient tout juste d’arriver aux Thermes marins de Monte-Carlo, dans un salon rafraîchi pour l’occasion.

« Cette collaboration permet de poser les Thermes marins comme l’un des spas les plus performants, qui offre ce que recherchent les clients. (…) Les Thermes marins, c’est un endroit de bien-être, et Rossano est un coiffeur de bien-être. Quand on commence l’expérience, et pour l’avoir vécue moi-même, c’est quelque chose de super agréable. On est vraiment là où les Thermes marins veulent être », commente Louis Starck, Directeur général des Thermes marins.

LIRE AUSSI : On a testé pour vous : Pavyllon, le nouveau restaurant de Monaco signé Yannick Alléno

Notre avis

hair-spa-rossano-ferretti-monaco
© Monte-Carlo Société des Bains de Mer

Lorsque Rossano Ferretti promet de « construire un monde » pour ses clients, il pèse ses mots. En entrant dans ce salon très intimiste, avec une superbe vue sur la mer, l’on comprend tout de suite que l’expérience sera unique et personnalisée, grâce à un premier « entretien », où Alex, qui assiste Rossano, prend le temps d’examiner notre chevelure et sa structure.

Ensuite, place au shampoing et, surtout, au soin. Pendant de longues minutes, la détente est à son paroxysme, tandis que les cheveux sont traités avec les produits éco-responsables et légers du salon, en vente pour prolonger l’expérience à la maison. Des produits respectueux à la fois de l’environnement, de la peau et des cheveux, avec 98% d’ingrédients naturels, obéissant ainsi à la devise de Rossano Ferretti : « healthy before beauty ».

Vient ensuite le moment tant attendu de la coupe, où le maestro procède à sa fameuse coupe invisible. Contrairement aux autres coiffeurs, Rossano coupe sur cheveux presque secs, et non mouillés, pour tenir compte du poids et du volume des cheveux. « On me disait que j’étais fou », sourit-il, mais force est de constater que la méthode fait ses preuves.

LIRE AUSSI : On a testé pour vous : Em Sherif, un voyage culinaire vers le Liban

Le résultat dans le miroir est bluffant, car Rossano réussit ce tour de force extraordinaire de conserver l’aspect naturel du cheveu tout en le sublimant. La coiffure reste simple – on ne ressort pas du salon avec quelque chose de complexe et sophistiqué, qui ne nous ressemble pas et qui disparaîtra dès le lendemain – mais elle s’accorde avec notre visage et notre personnalité. Bien entendu, toute l’équipe du salon profite de la séance pour prodiguer des conseils très utiles pour entretenir les cheveux par la suite.

En résumé, l’expérience Rossano Ferretti s’accorde à merveille avec le somptueux décor de Monte-Carlo, et l’on y retrouve toute l’élégance et l’exigence qui caractérisent la Société des Bains de Mer et ses établissements. Et l’on ne peut qu’attendre avec impatience de voir les futurs projets se concrétiser.