Analyse

Coupe du monde 2022. Krépin Diatta, Ismail Jakobs, destins liés avec le Sénégal

AS-Monaco-Diatta-Jakobs
AS Monaco

Les deux joueurs de l'AS Monaco s'apprêtent à disputer ensemble la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre). Une aventure commune que les deux internationaux ont initié il y a quelques mois quand Krépin Diatta a directement appelé son sélectionneur pour lui parler d'Ismail Jakobs.

"Pourquoi tu me demandes mon maillot du Sénégal ?" De retour de sélection et présent à l'entraînement de l'AS Monaco, Krépin Diatta s'interroge au moment où Ismail Jakobs lui demande s'il peut lui offrir sa tunique.

"Je me suis vraiment demandé pourquoi il le voulait, se remémore l'ailier monégasque dans un sourire. Je pensais que c'était parce que j'étais son coéquipier. Et puis je lui ai quand même dit, Ismail, pourquoi tu veux mon maillot ?" Ce dernier lui répond que son père est sénégalais. Une révélation qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd. "Je me suis dit : toi, il faut qu'on te prenne. On a besoin de toi !"

Ismail Jakobs, au nom du père

Tel un agent, Krépin Diatta glisse discrètement le numéro de téléphone d'Ismail Jakobs à son sélectionneur, Aliou Cissé. Dans les médias sénégalais, le nom de Jakobs commence à raisonner. Quelques semaines plus tard, le sélectionneur des Lions de la Teranga prend contact avec le latéral gauche et son entourage.

« Cette décision venait du cœur honnêtement, j’avais vraiment envie de me rapprocher des racines de mon père, confie le natif de Cologne, qui compte neuf sélections avec l'Allemagne chez les espoirs.

LIRE AUSSI : Coupe du monde 2022. Breel Embolo (Suisse) : « Je veux être à la hauteur »

Krépin ne m'a dit que du bien de l'équipe nationale. Aujourd'hui, je sens un énorme soutien de tous le pays, même quand je suis en club. Tout le monde a été très chaleureux avec moi et j’ai rapidement pu me sentir comme à la maison.»

Convoqué pour la première fois lors d'un rassemblement en septembre dernier, Ismail Jakobs compte aujourd'hui deux sélections avec le Sénégal. "Il s'est très bien intégré dans le groupe, même s'il ne parle pas encore français, assure Diatta. Le groupe vit super bien."

Le Sénégal peut viser haut

Tous les deux appelés pour disputer la Coupe du monde au Qatar, Krépin Diatta et Ismail Jakobs nourrissent de grandes ambitions dans la compétition. Champion d'Afrique en titre, le Sénégal sera opposé aux Pays-Bas, à l'Équateur et au Qatar, le pays hôte.

Un groupe ouvert, qui pourrait permettre aux Lions de la Teranga de rejoindre les huitièmes de finale. En 2018, les Sénégalais avaient été éliminés dès le premier tour en terminant troisième de leur groupe derrière la Colombie et le Japon.

LIRE AUSSI : Krépin Diatta (AS Monaco) : « Sadio Mané est un exemple pour tous les jeunes sénégalais »

Mais avec une équipe renforcée depuis et qui pourra, peut-être, s'appuyer sur sa star Sadio Mané (arrivé blessé au genou, l'attaquant du Bayern Munich devrait manquer les premiers matchs), aux côtés de Kalidou Koulibaly, Edouard Mendy ou encore Gana Gueye, le Sénégal se sait attendu.

« En ayant remporté la CAN, il ne faudra pas se cacher, assure Diatta. Parfois, j’entends certaines personnes dire que notre groupe est ouvert et qu’on devrait s’en sortir. Mais il ne faut pas penser que nous sommes déjà qualifiés en huitièmes, sinon nous allons être surpris. »

Premier rendez-vous, lundi prochain (17h) face aux Pays-Bas.