Brève

Joël Bouzou et Peace and Sport reçoivent le Prix du Sommet de la Paix 2022

Peace and Sport

Le comité du 18e sommet mondial des lauréats du Prix Nobel de la Paix a décidé de récompenser Peace and Sport et son président-fondateur, Joël Bouzou.

Chaque année, les lauréats du Prix Nobel de la Paix se réunissent pour aborder des thématiques liées à la paix et à la résolution des conflits, mais aussi pour honorer les hommes ou les femmes de paix qui ont apporté une contribution à la justice sociale internationale et à la paix à travers la remise du Prix du Sommet de la Paix.

LIRE AUSSI : Peace and Sport : « Le sport, une réponse pour la paix »

Cette année, Peace and Sport a été récompensé pour ses initiatives de paix par le sport déployées au cours des quinze dernières années dans des zones affectées par les conflits, les catastrophes naturelles ou l’extrême pauvreté.« C’est un immense honneur de recevoir ce prix, a confié Joël Bouzou. Je tiens à remercier le comité du sommet mondial des Prix Nobel de la Paix pour la grande reconnaissance qu’il apporte à la démarche que nous avons choisie il y a quinze ans : celle de contribuer à un monde plus inclusif et pacifique par le sport. »

Joël Bouzou rejoint des symboles de la paix

Du 12 au 14 décembre 2022 à Pyeongchang, ville symbolique des Jeux olympiques de 2018, le président-fondateur de Peace and Sport a rejoint les lauréats du Prix Nobel de la Paix du monde entier, notamment Shirin Ebadi (2003), Tawakkol Karman (2011), Ira Helfand (1985), Ruth Mitchell (2017), Tatsujiro Suzuki (1995), Kailash Satyarthi (2014), Leymah Gbowee (2011), Ouided Bouchamaoui (2015), ou encore les autorités coréennes comme le gouverneur de Gangwon Kim Jin-Tae et le ministre de l’unification M. Kwon Young-Se.

LIRE AUSSI : Eliaquim Mangala, des pelouses de Premier League à Peace and Sport

« Au cours des quinze dernières années, Peace and Sport a construit une communauté internationale grandissante de paix par le sport, composée de décideurs politiques, de leaders de la paix, de représentants de la société civile, d’ONG, d’athlètes et d’institutions sportives, avec de grandes réalisations, a déclaré Kailash Satyarthi, lauréat du Prix Nobel de la Paix 2014. Désormais, l’organisation s’attachera à donner une voix aux responsables des programmes, de manière à sensibiliser les décideurs aux réalités du terrain. »