Photos

La Famille Princière a envoyé 46 tortues d’une espèce en danger vers le Sénégal

prince-hereditaire-jacques-princesse-gabriella-tortue-sillonnee
© Eric Mathon / Palais princier

Les tortues vivaient au sommet du Musée Océanographique depuis plusieurs années et avaient été offertes par le Président malien au Prince Albert II.

Les enfants princiers marchent dans les pas de leurs parents. Le Prince Albert II et la Princesse Charlène ont souhaité sensibiliser, dès leur plus jeune âge, le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella à la préservation de la biodiversité et des espèces menacées.

famille-princiere-tortues-sillonees
© Institut océanographique de Monaco / Philippe Fitte

Samedi, pour leur anniversaire, les jumeaux ont ainsi pu participer aux préparatifs pour la réintroduction au Sénégal de 46 tortues pour renforcer les populations locales de cette espèce en danger. En plus d’avoir placé délicatement plusieurs tortues, les enfants princiers ont décorés les six caisses de transport en bois.

prince-hereditaire-jacques-institu-oceanographique
princesse-gabriella-princesse-charlene
© Institut océanographique de Monaco / Philippe Fitte

Il y a plusieurs années, le Président malien Amadou Toumani Touré avait offert sept tortues sillonnées au Prince Albert II dans l’objectif de sensibiliser la population à la disparition progressive de cette espèce menacée. Le toit du musée Océanographique avait été spécialement aménagé sur 80 m² pour accueillir ces tortues terrestres, les plus grosses du continent africain. Elles peuvent peser jusqu’à 100 kilos.

LIRE AUSSI : Le Prince Héréditaire et la Princesse Gabriella ont célébré leur huitième anniversaire ce week-end

Une réintroduction progressive

Depuis, grâce aux bons soins de l’Institut Océanographique, les sept tortues se sont reproduites et leur descendance va permettre de renforcer les populations sauvages africaines. En tout, 49 juvéniles sont nés mais seuls 46 feront le voyage jusqu’au Sénégal.

transfert-tortues-sillonnees-caisse
© Institut océanographique de Monaco / Philippe Fitte

A leur arrivée mardi au Villages des Tortues de Noflaye, les tortues seront d’abord placées en quarantaine pendant six mois pour les habituer à leur nouvel environnement, ce qui comprend le climat et la nourriture, et pouvoir surveiller leur état sanitaire et leur acclimatation. Si tout se passe bien, les tortues seront réintroduites dans la Réserve naturelle de Koyli Alpha dans le nord-ouest du Sénégal.