Critique

Nous avons testé (et approuvé) MaConsigne

maconsigne-mission-transition-energetique
© Direction de la Communication / Manuel Vitali

Ce dispositif simple et gratuit permet de réduire ses déchets lors de la pause repas.

A l’instar de nombreux autres salariés de la Principauté, ma collègue et moi-même avions décidé de prendre notre pause déjeuner au marché de la Condamine, et plus précisément à la Maison des Pâtes, dont la réputation n’est plus à faire.

C’est dans la file d’attente qu’une femme, vêtue d’un t-shirt rouge, nous a abordées par hasard. « Bonjour mesdames, connaissez-vous MaConsigne ? » Nous avions naturellement entendu parler de ce dispositif, nous avions même communiqué sur cette nouvelle action gratuite mise en place par le Gouvernement Princier pour réduire les déchets lors de la pause repas. Mais, nous étions forcées de le reconnaître, nous ne l’avions jamais essayé.

En l’espace des quelques minutes nous séparant de notre prise de commande, notre interlocutrice a pu nous expliquer rapidement et clairement en quoi consistait l’opération et comment nous y prendre. Il nous suffisait de télécharger l’application MaConsigne sur nos téléphone et d’y inscrire nos coordonnées (y compris bancaires, pour la caution). « C’est l’étape la plus longue, et elle ne prend pas plus de cinq minutes », appuie l’ambassadrice en souriant.

Des bornes à proximité des restaurants partenaires

Le système est bien fait : l’application nous donne un QR Code individuel, que nous devons présenter au restaurateur. Il le scanne, ainsi que celui du récipient. Quelques minutes plus tard, nous réceptionnons nos pâtes dans un plat en verre, bien fermé, et à la première bouchée, nous constatons que la chaleur et les saveurs sont mieux préservées dans le verre que dans le carton ou le plastique.

maconsigne maison des pates monaco
© Monaco Tribune

Mais lorsque vient la fin du repas, une question se pose : où allons-nous rendre les récipients, nous qui sommes habituées à simplement jeter le tout dans la plus proche poubelle ? Notre interlocutrice nous rassure : il nous suffit de descendre l’escalier sous la halle gourmande, pour trouver les bornes dans lesquelles rendre nos plats. Nous y scannons le QR Code du récipient et le glissons dans la trappe prévue à cet effet. Le tour est joué : nous recevons immédiatement la notification sur notre téléphone confirmant que la caution est levée.

application-ma-consigne
© Direction de la Communication / Manuel Vitali

Des offres et réductions intéressantes

L’application nous renseigne également sur les restaurants partenaires de l’opération en Principauté, ainsi que sur le nombre de fois où nous y avons eu recours, réduisant ainsi notre empreinte carbone. Les bornes de collecte sont généralement assez proches géographiquement des établissements, qui pourront vous renseigner en cas de doute.

Et pour ceux qui manquent de temps ou préfèrent prendre leur repas à emporter, pas de panique : les utilisateurs ont jusqu’à 14 jours pour rendre le contenant. De quoi éviter tout stress.

En résumé, MaConsigne n’est qu’un réflexe à adopter, avec lequel on a tout à gagner. A noter d’ailleurs que l’application peut même vous proposer des offres intéressantes. Par exemple, en ce moment et jusqu’au 31 janvier, tous les utilisateurs bénéficient d’une réduction immédiate d’un euro sur leur plat ou dessert acheté dans un récipient MaConsigne. Une jolie façon de faire des économies, tout en préservant la planète.