Publicité »
Publicité »
Récit

Ligue Europa : Fin de l’aventure pour l’AS Monaco éliminée par le Bayer Leverkusen

Embolo
© AS Monaco

Les Monégasques se sont inclinés lors de la séance des tirs aux but (2-3, 3-5 TAB) ce jeudi soir face au Bayer Leverkusen alors qu’ils étaient allés s’imposer là-bas une semaine plus tôt.

Le match : 2-3 (3-5, TAB)

Publicité

C’est un scénario cruel, un sentiment de gâchis, un rêve envolé bien trop tôt. Alors qu’ils avaient réalisé l’exploit de battre le Bayer Leverkusen sur sa pelouse, les hommes de Philippe Clement ont manqué l’occasion de se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue Europa. Au terme d’une rencontre qu’ils n’ont jamais réellement maîtrisé, les Monégasques ont perdu au bout du suspense sur une ultime tentative de Moussa Diaby qui a envoyé les siens au paradis.

Après une entame de match intense, qui a vu Wissam Ben Yedder passer proche de marquer d’une frappe en pivot (4′), c’est finalement le Bayer Leverkusen qui a ouvert le score. Quelques minutes après s’être employé pour détourner une frappe d’Amine Adli (11′), Alexander Nübel a relâché un centre rasant de Jeremie Frimpong qui a profité à Florian Wirtz idéalement placé dans la surface (0-1, 13′).

Les Monégasques ont immédiatement réagi par l’intermédiaire d’Eliesse Ben Seghir, qui après une percée dans la surface de réparation a été fauché par Edmond Tapsoba (18′). Un penalty logique et parfaitement frappé par Wissam Ben Yedder, qui a permis aux siens d’égaliser (1-1, 19′).

Mais les visiteurs ont rapidement repris l’avantage grâce à une frappe parfaitement ajustée d’Exequiel Palacios (1-2, 21′). Proche de faire le break après une frappe puissante d’Adam Hlozek détournée par Nübel (34′), les hommes de Xabi Alonso ont petit à petit imposé leur jeu sur la pelouse du Louis II, jusqu’à trouver une nouvelle fois la faille peu avant l’heure de jeu.

Pas pressé à l’entrée de la surface de réparation, Florian Wirtz a pris le temps de déposer le ballon sur la tête d’Amine Adli (1-3, 59′), permettant au Bayer Leverkusen d’être virtuellement qualifié à cet instant-là de la rencontre. Immédiatement dans la réaction, Wissam Ben Yedder a failli égaliser dans la foulée, mais sa frappe a heurté la barre transversale de Lukas Hradecky (60′).

La délivrance est finalement arrivée de la tête de Breel Embolo (2-3, 84′), entré en jeu quelques minutes avant, qui a permis aux Monégasques d’arracher la prolongation sur un centre travaillé de Krépin Diatta. Une prolongation qui a démarré fort avec une occasion allemande signée Mitchell Bakker très actif durant cette rencontre qui a trouvé les gants de Nübel.

La plus belle occasion est finalement venue de Kevin Volland. Sur un centre brossé d’Ismaël Jakobs, l’ancien attaquant du Bayer Leverkusen a plongé mais a vu sa tête parfaitement repoussée par le portier adverse (118′). Avec un score identique à celui du match aller, les deux équipes ont dû se départager lors d’une séance de tirs au but qui a souri au Bayer Leverkusen.

Deuxième tireur monégasque, Eliot Matazo a manqué sa tentative, alors que tous les tireurs adverses ont concrétisé les leurs. Une élimination douloureuse pour les Monégasques, qui devront rapidement réagir, dès ce dimanche (17h05) face à l’OGC Nice, pour un derby de la Côte d’Azur qui s’annonce bouillant.

Le chiffre : 2

C’est la deuxième fois que l’AS Monaco s’incline aux tirs au but cette année après la séance face à Rodez en Coupe de France.

La phrase : « Les circonstances n’ont pas tourné en notre avantage »

Philippe Clement : « Les circonstances n’ont pas tourné en notre avantage. Wissam Ben Yedder a touché la transversale, Edan Diop a failli marquer pour quelques centimètres. Je suis déçu, comme tous les joueurs et les supporters. Mais ce soir, je suis plus fier de mes joueurs que déçu, quand je vois la réaction de mon équipe. »

En tribune : Près de 500 enfants du Kids Tour présents

Dans un stade Louis II qui a réuni 8000 spectateurs, de nombreux enfants du Kids Tour ont été invités pour venir encourager l’AS Monaco.

Issus des villages italiens de San Remo, Imperia, Oneille ou encore de Mandelieu en France, les jeunes pousses ont fait du bruit tout au long de la rencontre dans la tribune Pesage.