Publicité »
Récit

Grand Prix d’Arabie Saoudite : Sergio Pérez s’impose, Charles Leclerc dans les points

Scuderia Ferrari
© Scuderia Ferrari

Le Mexicain a offert à Red Bull sa deuxième victoire consécutive, tandis que le pilote monégasque a dû se contenter de la septième place au terme d’une belle remontée.

Quinze jours après le succès inaugural de Max Verstappen à Bahreïn, Red Bull a encore prouvé sa suprématie en signant un nouveau doublé.

Publicité

Parti depuis la quinzième place sur la grille après ses qualifications manquées pour un problème technique, le champion du monde en titre a signé une impressionnante remontée pour finir à la deuxième place, derrière un Sergio Pérez dominateur tout au long de la course malgré un départ à l’avantage de Fernando Alonso.

Publicité »

Troisième de ce Grand Prix, l’Espagnol a finalement été destitué de sa place sur le podium après une pénalité pour un mauvais positionnement sur la grille de départ qui n’a pas été bien respectée lors de son arrêt aux stands.

Fernando Alonso privé de podium

C’est finalement George Russell qui a récupéré le précieux sésame. Mais Aston Martin a confirmé, malgré l’abandon de Lance Stroll, qu’elle était bien la deuxième force du plateau derrière les Red Bull.

De son côté, parti depuis de la douzième position sur la grille après sa pénalité de dix places, Charles Leclerc a réussi à remonter jusqu’au septième rang.

Publicité »

Mais le Monégasque n’a jamais été en mesure d’aller inquiéter son coéquipier Carlos Sainz. « Notre run en soft était plutôt bon, mais sur les hard, cela a été très difficile, a-t-il confié à l’issue de la course. Il nous manque encore pas mal de performance, il faut que l’on bosse.»

Au championnat du monde, Max Verstappen conserve la tête d’une courte tête (44 points) face à son coéquipier Sergio Pérez (43 points). Fernando Alonso est troisième (27 points), Charles Leclerc huitième (6 points). Prochain rendez-vous, dans deux semaines, à l’occasion du Grand Prix d’Australie (2 avril).