Publicité »
Publicité »
Podcast

Une mobilisation pour la légalisation de l’avortement à Monaco

avortement monaco manifestation
© S.D

A l’origine de ce sit-in silencieux, Juliette Rapaire, qui s’est exprimée auprès de Radio Monaco.

Publicité

Le sujet est encore tabou en Principauté. A l’occasion du 8 mars, Journée internationale des Droits des Femmes, et pour la première fois, un sit-in silencieux en faveur de l’IVG s’est tenu sur la Place d’Armes.

Pour rappel, l’IVG est dépénalisée à Monaco depuis 2019, mais seulement pour les femmes qui y ont recours. Les médecins risquent cinq à dix ans de prison s’ils pratiquent une IVG sur le territoire national, ainsi qu’une suspension d’au moins cinq ans de l’exercice de leur métier, voire l’incapacité absolue d’exercer.

Voilà pourquoi Juliette Rapaire, Monégasque de 27 ans et ancienne candidate aux élections nationales sur la liste du NIM, a lancé les Nouvelles Réformatrices. Elle explique son combat auprès de Radio Monaco.