Publicité »
Analyse

Le numérique : un secteur toujours plus florissant à Monaco

transition-numerique-services-monaco
Les Technologies de l’information et de la communication sont la locomotive économique du secteur (Photo © DR)

Le chiffre d’affaires du secteur avoisine un milliard d’euros en 2022, soit une augmentation sur dix ans de près de 42%.

L’IMSEE a dévoilé son focus sur un secteur qui se porte toujours aussi bien en Pricipauté, celui du numérique. Ce dernier comprend près de 1 000 établissements actifs sur le territoire. Un chiffre en hausse de 6,0 % par rapport à 2021 (+56 entités), et de 68,8 % sur dix ans.

Publicité

Dans le détail, la Publicité-Communication représente près d’une structure sur deux (48,4 %) du numérique. Elle est suivie des Technologies de l’information et de la communication (TIC) qui comptent 39,8 % des entités.

À Monaco, le chiffre d’affaires du numérique s’élève à 919,9 millions d’euros en 2022, en hausse de 5,7 % par rapport à 2021. Les TIC portent à nouveau le total du chiffre d’affaires avec un poids de 61,8 %, et la croissance la plus marquée (+37,0 M€, soit +7,0 %).

Publicité »

Un secteur encore masculin

À fin 2022, le numérique emploie 107 personnes de plus qu’en 2021 (+5,9 %), portant le total à 1 922 salariés. Cette progression du nombre de salariés du numérique est principalement portée par les TIC (+72 salariés soit +5,5 %), qui est par ailleurs le seul groupe employant plus de personnes qu’en 2019. 

Dans l’ensemble du numérique, plus de sept salariés sur dix sont des hommes (1 349 hommes pour 573 femmes soit 70,2 %), soit près de 10 points de plus que pour l’ensemble des salariés du secteur privé. Le groupe le plus inégalitaire est celui des TIC où moins d’un salarié sur quatre est une femme.

Publicité »

Toujours concernant le profil des salariés de ce secteur, l’IMSEE indique qu’ils sont en moyenne âgés de 41,1 ans. Autre précision : près de 9 salariés du numérique sur 10 (87,8 %) résident en France. Parmi eux, plus de 70 % habitent dans les Alpes-Maritimes hors communes limitrophes.

Quand aux résidents monégasques, ils représentent environ 10 % des salariés du numérique. Si cela peut sembler peu, il faut noter que cette proportion est en hausse par rapport à l’année précédente.

L’intégralité de l’enquête est à retrouver sur le site de l’IMSEE.