Publicité »
Pratique

Comment visiter Monaco avec un petit budget ?

visiter monaco petit budget
Monaco comporte tout un tas d'endroits à visiter gratuitement - © Monaco Tribune

Quelques astuces pour vous permettre de profiter pleinement de la Principauté sans trop dépenser.

Si Monaco est généralement synonyme de luxe et de grandes fortunes, ce territoire de deux kilomètres carrés n’en reste pas moins accessible aux budgets un peu plus serrés. Que visiter, où se loger, où manger, comment se déplacer ? Petit tour d’horizon des bons plans de Monaco.

Publicité

1. Bien choisir sa période pour venir

larvotto
Même en basse saison, le climat reste doux à Monaco – © Gouvernement Princier

Comme toute destination touristique qui se respecte, Monaco a ses périodes de haute et basse saison. Aussi, pour éviter de voir les prix flamber et les touristes affluer en masse, nous vous conseiller d’éviter la période estivale. De même, le mois de mai est fortement déconseillé, en raison du Grand Prix.

Nous vous recommandons dès lors de programmer votre visite en septembre-octobre pour profiter de l’été indien, ou entre novembre et avril, où le climat reste doux.

2. Se loger en dehors de Monaco

monte-carlo-bay
La Principauté compte de nombreux hôtels, mais leurs tarifs sont généralement élevés – © Monte-Carlo Bay Hotel & Resort via Facebook

Entre le peu d’offres de logements à louer en Principauté et ses palaces de luxe onéreux, difficile de passer la nuit à Monaco lorsque l’on vient de loin. Heureusement, des solutions alternatives existent. Avec les communes limitrophes, Monaco est entouré par les frontières françaises.

Publicité »

Vous pouvez soit profiter d’une offre d’hôtels ou de locations saisonnières plus variée du côté de Beausoleil, Cap d’Ail ou Roquebrune-Cap-Martin et rejoindre la Principauté à pied.

Sinon, vous pouvez toujours opter pour un logement à Menton ou Nice – ou, pourquoi pas, en Italie – et venir en TER ou avec les bus régionaux Zou!.

3. Se déplacer en bus ou à pied

bus-monaco
Les bus de la Compagnie des Autobus de Monaco (CAM) desservent l’ensemble de la Principauté – © CAM

Bonne nouvelle ! Avec ses deux kilomètres carrés de superficie, la Principauté se visite aisément à pied. Attention tout de même : certains endroits paraissent hors d’atteinte et sont pourtant accessibles en ascenseur. Parfois, ces derniers sont bien cachés, alors n’hésitez pas à jeter un œil tout autour de vous, à guetter les panneaux indicatifs ou, tout simplement, à demander votre chemin à un local.

Pour les jambes fatiguées ou les jours de pluie, le réseau de bus couvre très bien l’entièreté du territoire. Le billet à l’unité (valable 30 minutes) coûte 1,50 euro. Vous pouvez le prendre sur l’application gratuite Monapass ou directement poser votre carte bancaire contre la borne dans le bus (dans la limite de cinq utilisations par jour et d’une seule carte par personne).

Publicité »

Et que vous voyagiez en bus ou à pied, n’hésitez pas à télécharger l’application Citymapper, qui vous indiquera avec précision où aller, quel bus prendre et où descendre. Pour rappel, seuls les utilisateurs de Monaco Telecom et d’Orange (ou affiliés) bénéficient d’un réseau internet optimal. Si vous êtes chez un autre opérateur, téléchargez ces applications et programmez vos itinéraires en amont.

4. Manger au marché de la Condamine

marche-condamine-monaco
Le marché de la Condamine est ouvert tous les jours – © Mairie de Monaco

Pour une pause repas gourmande, locale et à petit budget, la meilleure option reste le marché de la Condamine. Situé au pied du Rocher, sur la Place d’Armes, le marché est le lieu de rassemblement des travailleurs de Monaco et des familles. Vous trouverez, dans sa halle gourmande, de nombreuses cabines qui proposent des spécialités méditerranéennes réalisées à base de produits locaux et à petits prix : pâtes italiennes, poisson, socca, pissaladière, pizzas, viande rôtie, cuisine libanaise… Vous pouvez consommer sur place ou à emporter. Le plus dur, finalement, est de faire un choix.

A noter que la majorité des stands acceptent les titre restaurants, y compris français. La halle est ouverte tous les jours de 7 heures à 15h30 et du mardi au samedi de 18 heures à 23 heures. 

5. Choisir des visites incontournables et gratuites

Nouveau Musée National de Monaco - Villa Sauber
Le Nouveau Musée National de Monaco est ouvert gratuitement au public chaque dimanche – © NMNM / Villa Sauber

Enfin, nul besoin d’aller dépenser toutes vos économies au Casino pour profiter pleinement de Monaco ! Voici quelques lieux à découvrir gratuitement (ou à très bas coût), et qui s’inscrivent pleinement dans le patrimoine culturel monégasque.

Sur le Rocher :

Publicité »
  • La Cathédrale de Monaco
  • Les Jardins Saint-Martin
  • La Place du Palais (relève de la garde des Carabiniers du Prince chaque matin à 11h55 précises)
  • Le Palais de Justice
  • La Bibliothèque irlandaise Princesse Grace
  • Le Fort Antoine (hors temps de spectacle)
  • Le Chemin des Sculptures

A Monte-Carlo et au Larvotto :

  • Les Jardins du Casino
  • Le Jardin Japonais
  • Le Métropole Shopping Center
  • Le Nouveau Musée National de Monaco (Villa Paloma et Villa Sauber), gratuit chaque dimanche
  • L’église anglicane Saint-Paul
  • L’église de Saint-Charles
  • La plage du Larvotto
  • La chapelle des Carmes

A Fontvieille :

  • La Roseraie Princesse Grace
  • La chapelle Sainte-Dévote
  • Le musée des timbres et des monnaies (tarif adulte : 3 euros / enfants de 12 à 18 ans, retraités et étudiants : 1,50 euro)
  • Le musée d’anthropologie préhistorique de Monaco (tarif : 1 euro / gratuit pour les moins de 5 ans)
  • Le port de Fontvieille et le port Hercule
  • L’église du Sacré-Cœur