Publicité »
Récit

Réduction de consommation d’eau : « Les efforts doivent continuer »

robinet-monaco
Depuis la mise en place du dispositif en mai dernier, la consommation d'eau de la Principauté a diminué de 6%. © Unsplash

Manuel Nardi, directeur de la Société monégasque des eaux, était l’invité de Monaco Info ce mercredi.

Depuis deux mois et demi, la Principauté vit au rythme d’un dispositif de gestion des ressources en eau, mis en place par le Gouvernement Princier. « C’était nécessaire parce que l’on vit une période de sécheresse intense qui s’inscrit dans la durée, depuis 2021 », rappelle Manuel Nardi.

Publicité

Des chiffres encourageants

Bonne nouvelle depuis la mise en place de ce dispositif : la consommation d’eau a baissé de 6%. En tant que restriction d’usage en Principauté, c’est une première et le Directeur de la Société Monégasque des eaux admet « qu’il n’y avait pas vraiment d’objectif fixé ». « Il y a une adhésion globale des populations (…) Sans cet effort généralisé, il n’y aurait pas eu de baisse aussi significative ». Sur la chaîne nationale monégasque, Manuel Mardi évoque des « pointes à -10 % », selon les semaines. Ici, pas question de restrictions au sens propre pour l’usager mais plutôt d’un « usage à meilleur escient ».

« Il faudrait des mois et des mois de pluie pour que cela soit réglé »

Faute de pluie, les nappes phréatiques ne se remplissent plus suffisamment. Manuel Nardi rappelle que « les efforts doivent continuer » car l’avenir ne nous est favorable. L’été se poursuit et, avec lui, le manque d’eau. « Il faudrait des mois et des mois de pluie pour que cela soit réglé ». Le directeur suggère d’ailleurs de s’inscrire « dans un changement de mode de consommation de l’eau », faisant notamment rapport aux études du GIEC qui ne sont pas « réjouissantes ».

Publicité »

Des gestes simples

À la question des gestes à adopter, le directeur général rappelle l’essentiel. « C’est un classique mais, ne pas laisser couler l’eau du robinet quand on se lave les dents (…) Réutiliser les eaux qu’on jetait jusqu’à présent, pour arroser les plantes par exemple ».

Pour rappel, depuis le 12 mai dernier, il est imposé aux particuliers comme professionnels :

  • L’interdiction d’arroser les pelouses, les massifs, les jardinières et les espaces verts ainsi que les terrains de sport entre 8 heures et 20 heures
  • L’interdiction de laver les bateaux ou engins nautiques de plaisance ou professionnels en dehors des plages horaires prévues
  • L’interdiction totale de nettoyer les façades et les voitures 
  • L’interdiction de remplir des plans d’eau, piscines, spas privés et publics. À noter qu’à la plage, les douches seront toujours fonctionnelles, pour des raisons d’hygiène. 
  • Adaptation du nettoyage des rues par la SMA
Privacy Policy