Publicité »
Récit

Manque de praticiens à Monaco : le Gouvernement veut favoriser leur installation

conference-presse-christophe-robino-manque-medecins
Christophe Robino a indiqué que les discussions sont actuellement en cours avec le Département de l'Economie et des Finances - © Manuel Vitali / Direction de la Communication

Les résidents déplorent notamment le manque de médecins généralistes, de gynécologues, de rhumatologues, de pneumologues ou encore de psychiatres.

Le Gouvernement Princier l’a constaté : les délais avant d’obtenir un rendez-vous chez un généraliste ou un spécialiste sont généralement longs en Principauté. Et ce, même si le nombre de médecins à Monaco « est relativement important au regard de la population en Principauté », a indiqué Christophe Robino, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Affaires sociales et de la Santé en conférence de presse ce jeudi 5 octobre.

Problème : « de nombreux résidents des communes limitrophes ou des Alpes-Maritimes viennent se faire soigner en Principauté. Ce qui limite l’accès à l’offre de soins pour les résidents monégasques », ajoute le Conseiller de Gouvernement-Ministre.

Publicité

Précisant avoir reçu des plaintes régulières de la part de résidents n’ayant pas pu obtenir de rendez-vous médical dans un délai satisfaisant, Christophe Robino a détaillé les spécialités où le manque se ressent le plus.

A commencer par la médecine générale, mais aussi la gynécologie, la psychiatrie, la pédopsychiatrie, la pédiatrie ou encore la pneumologie. La rhumatologie, quant à elle, n’est pas du tout représentée en ville.

Christophe Robino a cependant annoncé une bonne nouvelle : une nouvelle gynécologue vient de s’installer, et un pédiatre pourrait arriver prochainement à Monaco.

Publicité »

Un encadrement des loyers

Pour pallier ce manque de médecins et encourager l’installation de nouveaux praticiens, le Gouvernement réfléchit à des solutions, notamment sur le plan financier.

Des loyers encadrés dans des locaux appartenant à l’Etat – hors logements domaniaux qui restent réservés à l’habitation – pourraient constituer une première piste.

Des aides financières pour l’installation pourraient également être mises en place, tout comme le regroupement de praticiens, pour ne plus avoir de cabinets unipersonnels.

Publicité »

Christophe Robino a indiqué que les discussions sont actuellement en cours avec le Département de l’Economie et des Finances.


Lionel Galfré devient Délégué au handicap

En marge de ces questions sanitaires, Christophe Robino a annoncé qu’un Délégué au handicap va rejoindre le Département des Affaires sociales et de la Santé. Un délégué « qui a pour mission de mettre en place un plan à cinq ans afin d’améliorer l’inclusion des personnes handicapées, qu’elles soient à mobilité réduite ou victimes de cécité, surdité ou de troubles psychiatriques. » Le plan sera rendu public le 5 décembre prochain.

Ce Délégué n’est autre que Lionel Galfré, qui sera nommé officiellement en janvier. Ancien Directeur de MonacoTech, c’est quelqu’un « d’extrêmement brillant, qui a la volonté de s’investir et d’améliorer la condition du handicap à Monaco », appuie Christophe Robino. « Pour des raisons de vie, il connaît bien cette question. C’est la personne idoine pour remplir cette fonction », a-t-il conclu.


Privacy Policy