Brève

Une procédure révolutionnaire au Centre Cardio-Thoracique pour traiter les troubles du rythme cardiaque

centre-cardio-thoracique-monaco
Le Centre Cardio-Thoracique de Monaco a collaboré avec le CHPG - © Centre Cardio-Thoracique de Monaco

Il s’agit d’un défibrillateur extravasculaire, bien moins invasif que les traditionnels défibrillateurs transveineux.

Publicité

C’est une première en Principauté, mais aussi en France ! Le Dr Alexandre Azmoun, chirurgien thoracique et cardiovasculaire au Centre Cardio-Thoracique de Monaco, et le Dr Nazih Benhenda, cardiologue spécialisé en rythmologie interventionnelle au Centre Hospitalier Princesse Grace (CHPG) ont été les premiers, en novembre dernier, à avoir implanté avec succès le nouveau défibrillateur extravasculaire Medtronic Aurora EV-ICD.

Ce système, moins invasif que les défibrillateurs traditionnels, est utilisé pour traiter les patients présentant des rythmes cardiaques dangereusement rapides, qui peuvent conduire à l’arrêt cardiaque. L’implantation de ce nouveau défibrillateur est réservée aux patients souvent assez jeunes, atteints de dysfonctionnements sévères du rythme cardiaque, ne pouvant plus être traités par les médicaments et n’ayant pas subi de chirurgie avec sternotomie (l’ouverture chirurgicale du sternum).

Plus de confort, moins de risques et un meilleur suivi

L’Aurora EV-ICD est constitué d’un boîtier et d’une sonde, implantés au cours d’une seule et même procédure sous anesthésie générale. Aussi, le boîtier est implanté sous l’aisselle gauche, et non dans le cœur ou le système vasculaire, ce qui permet une approche mini-invasive. Cela évite aussi les complications à long terme pouvant être associées aux sondes transveineuses, comme l’occlusion des vaisseaux, les risques d’infection de sonde et l’endocardite (une infection du cœur).

aurora-EV-ICD-monaco
Le boîtier est placé sous l’aisselle gauche – © Medtronic

Ce nouveau boîtier est également plus petit que ses prédécesseurs et dure plus longtemps, entre huit et dix ans. Un élément de télésurveillance permanent permet de délivrer grâce à la sonde un choc électrique de défibrillation pour mettre fin aux rythmes cardiaques rapides, une stimulation anti-tachycardique pour mettre fin à certains types de tachycardies ventriculaires et éviter de recourir à un choc de défibrillation, et une stimulation temporaire de prévention des pauses cardiaques brèves et intermittentes du rythme cardiaque.

Les données captées par le boîtier sont transmises au cardiologue toutes les 24 heures, pour un suivi continu du patient.

Ce dernier bénéficie, quant à lui, de plus de confort dans sa vie quotidienne. Désormais, tous les malades atteints de dysfonctionnements sévères du rythme cardiaque peuvent avoir recours à cette procédure au Centre Cardio-Thoracique de Monaco.