Publicité »
Publicité »
Interview

Carlo App revoit son programme de parrainage

carloapp
L'application Carlo est disponible à Monaco et Aix-en-Provence - © Direction de la Communication / Michael Alesi

Les utilisateurs de Carlo ne gagneront plus 2% pour les parrainages. Mais il y aura de nouveaux avantages, rassure la start-up monégasque.

Publicité

Si vous êtes utilisateurs de Carlo, vous avez certainement reçu un mail expliquant une « évolution du programme de parrainage ». Sur les réseaux sociaux, quelques internautes ont exprimé certaines remarques à l’égard de ce message. De son côté, la start-up indique conserver sa ligne directrice depuis le lancement de l’application en 2019 : « aider les commerces de proximité avec une application de paiement locale et un programme de fidélité local, à l’échelle de la ville », soutient Antoine Bahri, co-fondateur de Carlo.

« Le programme de parrainage a rempli sa mission »

Carlo, c’est une application de cashback ciblée sur les commerces de la Principauté. Sur chaque achat, la start-up récupère 10%, dont 5% de cashback pour l’utilisateur, 2% pour le parrain et 3% de frais. Si à l’origine ces 10% étaient à la charge du commerçant, en 2020, lors de la période Covid, le Gouvernement Princier s’est associé au projet en assumant ce coût. « C’est un projet qui devait durer quatre mois et au final, ça fait quatre ans, se réjouit Antoine Bahri, il y a un vrai engouement, c’est efficace et tous les acteurs répondent présents ».

Aujourd’hui, Carlo compte environ 70 000 utilisateurs, et près de 80 % des commerces de la Principauté sont membres du programme. « Désormais, il faut faire des ajustements, le programme de parrainage a vraiment rempli sa mission » indique Antoine Bahri. Par ailleurs, dans l’objectif « d’optimiser les finances, on change le modèle de parrainage, il ne disparaît pas, mais il évolue ». En effet, à partir du 1er avril 2024, « le parrain ne recevra plus les 2 % de cashback à chaque transaction de son filleul, mais il obtiendra cinq euros dès le premier paiement de ce dernier », explique le chef d’entreprise.


Deuxièmement, en plus de ces cinq euros, « nous allons ajouter un autre avantage avec des offres ponctuelles. Par exemple, nous allons mettre en place des campagnes du type : ‘sur le mois d’août, si vos filleuls font tant d’achats, vous serez récompensés avec X euros’ ». Désormais, les frais cités plus tôt sont réduits de 2% et passeront à 8%.

Vers d’autres horizons ?

Carlo, cette start-up devenue incontournable en Principauté, est en constant développement. Depuis 2020, si l’application conserve un modèle basé sur le cashback, de nombreuses fonctionnalités se sont développées comme le paiement entre amis ou les bons cadeaux. D’ailleurs, notez, également, que « la prime exceptionnelle Carlo », notamment accordée aux fonctionnaires, arrive à son terme. Malgré un commentaire indiquant « bon nombre d’entre nous, n’ont toujours pas dépensé la totalité de leur somme », Antoine Bahri l’assure, « chaque année, cette initiative est une réussite, près de 99 % de la somme est dépensé ».

Fin 2022, l’application partait à la conquête d’Aix-en-Provence où les résultats se sont révélés concluants. Alors pour l’avenir, Bordeaux, Toulon ou Annecy ? De nombreuses villes attirent le développement de l’entreprise monégasque.