Publicité »
Analyse

Forum d’affaires Indonésie-France : « Avancer vers un avenir durable »

France Indonesie Forum Nice
Forum d'affaires Indonésie-France © Philip Andrukhovich

L’hôtel Negresco de Nice a accueilli ce mardi 10 juin le forum d’affaires international organisé par le Consulat Général de la République d’Indonésie à Marseille et en collaboration avec l’ambassade de la République d’Indonésie à Paris. L’objectif principal de l’événement était de favoriser le réseautage et le partage d’informations, de promouvoir les relations d’affaires et de créer un cadre interactif pour les deux pays.

L’Indonésie, jeune république à l’échelle internationale, a de solides ambitions concernant son développement d’ici à 2045, année de son centenaire. Lancée par le président Joko Widodo en 2019, cette stratégie a un nom : « L’Indonésie d’or 2045 » (Visi Indonesia Emas 2045). Le pays aspire à devenir une « nation souveraine, avancée, juste et prospère », figurant parmi les quatre ou cinq premières économies mondiales à cette date, Sa nouvelle capitale nommée « Nusantara » figure comme un élément clé de cette ambition.

Publicité

La première intervenante de l’événement a été la Consule Générale Mme Dian Kusumaningsih, suivie de Mme Christiane Amiel, Déléguée aux Relations Internationales de la ville de Nice. L’ambassadeur d’Indonésie en France, Andorre, Monaco et à l’UNESCO, Mohamad Oemar, a ensuite pris la parole, lors de sa première visite à Nice depuis sa prise de fonction.

Davantage de potentiel de coopération économique

M. Oemar a rappelé aux participants que la France et l’Indonésie avaient signé un premier accord de partenariat stratégique en 2011. « À l’époque, le volume des échanges commerciaux bilatéraux entre l’Indonésie et la France s’élevait à environ 1,5 milliard de dollars. L’année dernière, ce chiffre a atteint 2,5 milliards de dollars. » Tout en reconnaissant cette augmentation, il a estimé qu’il y avait beaucoup de potentiel pour atteindre des volumes encore plus élevés. L’année dernière, la France était le 12e investisseur étranger le plus important en Indonésie avec 302,8 millions de dollars, pour environ 1200 projets, mais là encore, l’ambassadeur a souligné le potentiel de croissance substantielle de ce chiffre, citant la croissance annuelle de l’Indonésie (plus de 5,2 % à l’heure actuelle et qui devrait se maintenir entre 5,3 et 5,6 % en 2025), dans une économie dont le PIB total est d’environ 1400 milliards de dollars.

En ce qui concerne Monaco et l’Indonésie, l’ambassadeur a souligné qu’il y avait une augmentation importante de la coopération économique entre 2022 et 2023. « Même si le volume n’est pas aussi important qu’avec la France, le commerce bilatéral connaît une augmentation significative, passant de 2 millions à 5 millions de dollars américains », a-t-il déclaré.

Publicité »

Certains participants ont peut-être été surpris d’entendre l’étendue des ressources de l’Indonésie. C’est pourtant le premier producteur mondial d’huile de palme, par exemple, et l’ambassadeur a déclaré que « la France compte des centaines d’industries qui basent leur production sur l’huile de palme (alimentaire, pharmaceutique, cosmétique, etc.) Nous comprenons qu’il existe des problèmes et des questions sur l’aspect durable de l’huile de palme. Nous discutons des importations et des exportations depuis maintenant deux décennies. » Il a suggéré que si les consommateurs français ne sont pas convaincus de la durabilité de l’huile de palme, alors peut-être que des investissements seraient nécessaires pour trouver des méthodes de production plus durables pour une matière première dont la France a besoin.

« 33% des gisements mondiaux de nickel se trouvent en Indonésie », a déclaré l’ambassadeur, une matière première vitale pour les véhicules électriques. Malgré « beaucoup de discussions et de plaintes sur la façon dont l’Indonésie produit du nickel », il pense que les investissements dans les méthodes de production ont contribué à les rendre plus efficaces, et donc à faire diminuer le prix du produit sur les marchés mondiaux. Il estime que le modèle est durable puisque l’Indonésie a exploité l’énergie hydraulique plutôt que les centrales électriques au charbon.

france Indonésie forum Nice (1)
Forum d’affaires Indonésie-France © Philip Andrukhovich

L’Indonésie est le 10e producteur mondial de gaz naturel et le 4e producteur de café « que tout le monde aime en France, je crois », a plaisanté l’ambassadeur. C’est le deuxième producteur mondial de caoutchouc naturel et le deuxième fournisseur de poisson, avec l’une des plus grandes zones marines au monde, puisque l’archipel s’étend sur les océans Indien et Pacifique. Troisième producteur mondial de cacao, deuxième producteur d’étain… de nombreux chiffres impressionnants ont été cités pour souligner le potentiel de l’Indonésie en tant que partenaire commercial.

L’Indonésie, membre essentiel de l’ASEAN

Comme un accord de commerce bilatéral n’est, par définition, pas à sens unique, l’ambassadeur a également évoqué ce que l’Indonésie achète à la France. « L’année dernière, nous avons acheté un satellite à Thales, qui nous aide à avoir accès à Internet sur nos petites îles en Indonésie. Nous sommes en discussion pour un deuxième satellite. Nous avons signé un contrat pour acheter 42 Rafale à la France, pour un coût de 8,2 milliards de dollars. Nous avons également signé un contrat pour l’achat de deux sous-marins Scorpène, pour un coût de 6,7 milliards de dollars US. 30 hélicoptères pour notre armée de l’air, et un certain nombre d’Airbus commerciaux pour la compagnie aérienne indonésienne Garuda. Nous avons besoin des technologies de pointe françaises dans les domaines de la transition énergétique, de la transformation numérique, tout comme de l’agriculture et des industries maritimes, y compris l’huile de palme et la pêche », a déclaré l’ambassadeur.

Publicité »

Il a rappelé aux participants que l’Indonésie fait partie de l’ASEAN, un marché unique comme l’UE, mais avec une population de 690 millions d’habitants et un PIB cumulé s’élevant à 3800 milliards de dollars. Il a évoqué la résilience de l’économie par rapport à d’autres régions du monde, ce qui est naturellement prometteur pour l’investissement, et les accords de libre-échange que l’Indonésie a signés avec la Chine, le Japon et la Corée du Sud, entre autres. Un accord avec l’UE est en cours de négociation et contribuerait à réduire le coût des importations indonésiennes grâce à des droits de douane réduits.

Entreprises françaises, entrepreneurs, entreprises indonésiennes, représentants du secteur bancaire, petites et moyennes entreprises, participants d’Indonésie et de France, tous ont pris note de ces points lors du forum.

Coopération en matière de développement durable

Son Excellence Mohamad Oemar a souligné que la France et Monaco ont beaucoup à offrir en matière de développement durable et que Monaco est le partenaire de l’Indonésie en matière de protection des océans. « Monaco, tout comme la France et en particulier Nice, est un endroit où nous voulons apprendre à développer des villes et un tourisme durables. L’Indonésie a un énorme potentiel avec ses belles plages, ses îles et ses chutes d’eau, mais ce dont nous avons besoin, c’est de cette expertise pour développer ce potentiel et devenir la destination touristique la plus attrayante au monde », a déclaré l’ambassadeur.

L’ambassadeur a rappelé que l’Indonésie a augmenté la taille des zones côtières et marines protégées et qu’elle continue à coopérer avec Monaco pour protéger les récifs coralliens de l’archipel.

Florent-Serge Stora, Directeur des Relations Internationales et Méditerranéennes de la Métropole Nice Côte d’Azur, a convenu avec l’Ambassadeur que Nice peut être le partenaire de l’Indonésie en matière de tourisme durable, ajoutant que les pistes de coopération incluent également la protection des zones côtières, le développement des villes intelligentes, l’économie bleue ainsi que le traitement des eaux usées.

Il a également évoqué la prochaine conférence des Nations unies sur les océans, qui se tiendra à Nice en 2025. Il y aura quatre événements au total, dont un à Monaco qui portera sur le financement des transitions durables nécessaires.

Publicité »

Des opportunités d’investissement en Indonésie

Le forum a également accueilli plusieurs autres orateurs distingués, qui ont fourni des informations précieuses sur le paysage économique indonésien et les initiatives de développement durable, notamment la situation macroéconomique du pays, les stratégies financières de l’Indonésie et ses relations économiques internationales. Une contribution sur les opportunités d’investissement en Indonésie a mis en évidence un certain nombre de secteurs promis à connaître une croissance et un développement.

Le développement de zones industrielles intégrées et leur rôle dans la croissance industrielle durable ont également été abordés, tout comme les progrès et les initiatives de l’Indonésie dans le secteur des énergies renouvelables. Andrejs Senkovs, co-partenaire de Magnum Estate (Bali), a conclu la matinée en soulignant le rôle des marchés internationaux dans le soutien des objectifs de développement durable de l’Indonésie et en témoignant sur l’investissement immobilier à Bali.

magnum estate bali
Andrejs Senkovs © Philip Andrukhovich

Suryo Tutuko, représentant exécutif de PT. Kawasan Industri Terpadu Batang, a présenté le projet Grand Batang City. Située dans le centre de Java, la ville a pour objectif de devenir la nouvelle capitale industrielle de l’Asie du Sud-Est. Elle offre 4 300 hectares de terrain libre pour le développement industriel, y compris des zones de bureaux et de vente au détail, des usines et des zones commerciales.

De potentiels perspectives ont également été présentées sur les investissements directs étrangers dans la région Nice Côte d’Azur et sur le renforcement du tourisme et de la collaboration économique entre Nice et l’Indonésie.

Le forum a donné lieu à des discussions animées et à donner la possibilité de réseauter, permettant aux participants d’échanger avec des experts et d’explorer des synergies potentielles. L’événement a reçu le soutien des autorités et organisations locales, notamment de la Ville de Nice, de la Métropole Nice Côte d’Azur, de la Team Nice Côte d’Azur et de Rising Sud, reflétant un engagement mutuel à renforcer les liens économiques et à promouvoir des pratiques durables.

A propos du Consulat d’Indonésie à Marseille et de l’Ambassade d’Indonésie à Paris

Publicité »

Le Consulat d’Indonésie à Marseille et l’Ambassade d’Indonésie à Paris sont dédiés au renforcement des relations bilatérales entre l’Indonésie et la France. Ils promeuvent activement les échanges économiques, culturels et éducatifs, soutenant ainsi l’engagement mondial de l’Indonésie et ses objectifs de développement durable.

Le consulat ou l’ambassade sont à votre disposition si vous souhaitez collaborer avec ce pays jeune, dynamique et prometteur dans l’un de ces domaines.

Privacy Policy