Publicité »
Interview

« Il n’y a pas de honte à avoir », la Princesse Stéphanie brise la stigmatisation sur le VIH

princesse-stephanie-fight-aids-monaco-interview
La Princesse Stéphanie sur le plateau de Monaco Info © Direction de la Communication / Frédéric Nebinger

À l’occasion d’une émission spéciale de Monaco Info, la Princesse Stéphanie a répondu à quelques questions au sujet de son engagement inébranlable dans la lutte contre le Sida. 

Cela fait déjà 20 ans que Stéphanie de Monaco aide et accompagne les personnes atteintes du VIH grâce à son association Fight Aids Monaco.

Publicité

Juste avant d’organiser son traditionnel gala d’été, ce 6 juillet 2024, elle s’est confiée au micro de Monaco Info : « On a toujours autant besoin d’être là pour les personnes qui vivent avec cette maladie car avant c’étaient des gens comme tout le monde qui avaient leur métier, qui avaient leur vie. Et parce qu’ils ont été honnêtes et ils ont annoncé leur séropositivité, ils ont tout perdu ». 

© Direction de la Communication / Frédéric Nebinger

Sortir de la solitude 

Tout au long de ses années de présidence à l’association, la princesse Stéphanie s’est rendu compte des difficultés rencontrées par les personnes séropositives, avec en premier lieu, la solitude. « Les gens qui vivent avec le VIH, par peur de le dire, s’isolent et ils sont seuls avec leur secret » souligne la princesse Stéphanie avant d’expliquer l’importance de proposer des activités tout au long de l’année : « On les met en contact avec d’autres personnes qui vivent la même chose qu’eux, qui ont le même quotidien, car nous on peut les aider jusqu’à un certain point avec de la compassion, de l’amour, de l’écoute mais de savoir exactement ce qu’ils ressentent et ce qu’ils vivent, on ne peut pas ».

Elle revient notamment sur la maison de vie, construite depuis 14 ans « pour que les personnes qui y passent reprennent confiance en la vie, en leur vie et qu’on leur rende leur vie en fait ». 

Publicité »

Combattre l’épidémie avec le dépistage 

Si se protéger est essentiel, il est tout aussi important de se faire dépister régulièrement pour savoir si l’on est contaminé ou non, par le virus. D’autant plus que « le Trod c’est rien, on vous pique le doigt et c’est réglé […]. C’est pas difficile maintenant tous les laboratoires le font. Si vraiment on veut pas savoir c’est anonyme et gratuit et c’est une responsabilité vis-à-vis de la société » explique la princesse Stéphanie. « En plus maintenant les traitements sont beaucoup moins lourds et surtout l’avantage c’est que si on a le bon traitement assez tôt, on ne peut plus transmettre la maladie donc on a la solution. » ajoute-t-elle.