Le Gouvernement princier, sur instructions de S.A.S. le Prince Souverain, a décidé de prolonger la décision du 17 mars portant réglementation temporaire des déplacements jusqu’au 3 mai inclus.

La décision s’inscrit dans la nécessité de poursuivre les efforts entrepris pour poursuivre l’endiguement de la propagation du coronavirus. Ces règles de confinement ont, à ce jour, montré leur efficacité, depuis trois semaines, pour assurer la soutenabilité de nos structures de santé, a souligné le Gouvernement princier.

Pour rappel, tous les déplacements sont interdits sauf :

1. Les déplacements entre le domicile et le(s) lieu(x) d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou constituent des déplacements professionnels ne pouvant pas être différés ;

2. Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans les établissements et commerces de proximité autorisés à accueillir du public ;

3. Les déplacements pour motif de santé, à savoir consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée ;

4. Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde des enfants ;

5. Les déplacements brefs (de courte durée), liés :

• soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes,
• soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile,
• soit aux besoins des animaux de compagnie ;

6. Les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

7. Les déplacements pour la participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

En aucun cas, les déplacements pour rendre une visite à un membre de sa famille ou à des amis ne sont autorisés. Il en est de même des déplacements pour se rendre à la campagne ou sur les bateaux.
Les personnes doivent respecter en permanence, en tous lieux et en toutes circonstances une interdistance de 1,5 mètre.

Une amende jusqu’à 200 euros

La Sûreté Publique veillera à la stricte application des dispositions arrêtées et sera habilitée à verbaliser les contrevenants avec une amende pouvant aller jusqu’au 200 euros.
A l’occasion de ce week-end pascal, les contrôles seront renforcés. La Sûreté Publique, équipée d’un drone, balaiera le territoire national afin de s’assurer qu’il n’y ait aucun regroupement sur la voie publique.

Des contrôles conjointes monégasquo-françaises

Par ailleurs, des opérations de contrôles conjointes monégasquo-françaises auront lieu à la frontière. L’objectif étant de limiter au maximum la circulation entrante et sortante du pays.

Le Gouvernement princier est conscient des efforts demandés à chacune et à chacun. Rester confiné chez soi, particulièrement avec l’arrivée des beaux jours, demande une patience et une rigueur misent à rude épreuve avec les prolongations annoncées.