Au cours d’une conférence de presse organisée dans les coursives de l’Auditorium Rainier III destinée à présenter le nouveau directeur sportif de l’AS Monaco, Oleg Petrov, Paul Mitchell et Robert Moreno ont tour à tour affiché leurs ambitions pour cette saison 2020-2021. Projet, stratégie, recrutement, le nouveau trio fort de l’ASM a un objectif clair : écrire une nouvelle page et remettre l’AS Monaco sur le droit chemin, après une saison décevante achevée à la neuvième place.

Ils avaient le sourire. Teints hâlés, costumes parfaitement ajustés pour Oleg Petrov et Paul Mitchell, polo cintré pour Robert Moreno. Au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée lundi après-midi dans l’Auditorium Rainier III et son panorama à couper le souffle derrière ses grandes baies vitrées donnant sur le port Hercule, le vice-président, le nouveau directeur sportif et l’entraîneur de l’AS Monaco se sont longuement confiés sur les ambitions nouvelles de l’ASM. À l’aube d’une nouvelle saison qui s’annonce prometteuse, autour d’un nouveau trio déterminé à écrire une nouvelle page, le club de la Principauté semble s’être donné les moyens d’effacer des mémoires une saison 2019-2020 décevante. « Nous voulons ramener l’AS Monaco à sa place, tout en haut, a affirmé Oleg Petrov, convaincu d’avoir trouvé en Paul Mitchell la pièce maîtresse qui manquait à son puzzle. J’estime que Paul à toutes les compétences pour mener à bien ce projet. Je suis convaincu qu’il pourra amener son énergie pour moderniser notre travail et offrir des succès à nos supporters. Avec Paul, l’objectif a été défini : renforcer l’équipe, avoir les meilleurs résultats sportifs et développer les structures. C’est ce qu’il a toujours réussi dans sa carrière. Il va aussi aider au développement du Cercle Bruges, tout en travaillant sur la philosophie de jeu des deux équipes. »

© AS Monaco

Comme à Leipzig, je sens ici une forte ambition

Paul Mitchell, directeur sportif de l’AS Monaco

Directeur de la stratégie Red Bull avant son arrivée cet été sur le Rocher, Paul Mitchell n’a « pas hésité une seule seconde » au moment ou le projet monégasque porté par Oleg Petrov en personne s’est présenté à lui. « Je suis quelqu’un d’ambitieux, ma carrière peut en attester. Je travaille de manière moderne. J’ai toujours aimé les joueurs dynamiques, agressifs dans le jeu et qui ont la culture de la gagne. Je vais essayer d’apporter cela et apporter une synergie claire entre l’AS Monaco et le Cercle Bruges. Comme à Leipzig, je sens ici une forte ambition. On a un plan, mais il faut aussi être patient. » Chantier prioritaire depuis qu’il a débarqué à Monaco, le dégraissage de l’effectif sera l’un des premiers dossier à bien négocier, avant de lancer le mercato et renforcer un effectif qui n’a toujours donné satisfaction l’an dernier. « On est d’accord que la liste des joueurs sous contrat est longue, il y en a soixante et un actuellement, a énuméré le vice-président de l’ASM. Elle diminue progressivement. Il faut donner une nouvelle énergie à l’équipe. » Une dynamique positive enclenchée également par Robert Moreno, arrivé en cours de saison l’année dernière et qui pourra enfin profiter d’une pré-saison pleine et exceptionnellement longue (huit semaines au total) avant la reprise du championnat.

© AS Monaco

Wissam Ben Yedder ? Bien sûr que je veux qu’il reste ! Pour sa qualité sur le terrain et son professionnalisme

Robert Moreno, entraîneur de l’AS Monaco

« Avec Paul, depuis son arrivée, nous avons eu environ quinze rendez-vous. Nous parlons tous les jours. C’est la relation normale qu’un entraineur d’une équipe doit avoir avec son directeur sportif, estime l’entraîneur monégasque. Je suis heureux d’avoir l’opportunité de travailler avec Paul. Nous avons besoin d’avoir cette structure pour être une équipe à succès. » Et pour y arriver, l’AS Monaco devra aussi conserver ses meilleurs éléments, à commencer par l’international français, Wissam Ben Yedder, co-meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière avec Kylian Mbappé (18 buts). « Si j’ai eu des garanties sur l’effectif et le fait que Wissam Ben Yedder resterait ? Bien sûr que je veux qu’il reste ! affirme Robert Moreno. Pour sa qualité sur le terrain et son professionnalisme. S’il part, je veux un ou deux joueurs comme Wissam (sourire). » Si le recrutement pourrait s’effectuer tardivement cette année en raison du Covid-19, le programme de reprise, lui, a été dévoilé par l’entraîneur de l’ASM. « En lien avec le staff médical, nous avons décidé d’avoir cinq phases dans la pré-saison : cette semaine, c’est l’heure de la réathlétisation pour tous. Nous aurons ensuite deux semaines à Monaco pour un travail de pré-saison avant de partir pour dix jours en stage en Pologne. Nous aurons deux matchs puis trois en Pologne, soit cinq matchs de préparation. Durant le stage, nous donnerons plus d’informations aux joueurs et ce que nous attendrons d’eux. » La révolution est en marche.

© AS Monaco