Surplombant le Jardin Exotique, tout en haut du Rocher, vous trouverez l’un des endroits les plus accueillants de la Principauté pour passer un après-midi avec les enfants. S’il y a un endroit à visiter en famille cet été, c’est bien le Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco.

Trois mois enfermés. À parcourir les sites web et les réseaux sociaux pour trouver des activités pour occuper vos petits. Peut-être êtes-vous tombé par hasard sur les réseaux sociaux du Musée d’Anthropologie préhistorique, qui partagent des faits et des photos pour découvrir les secrets du passé. Peut-être avez-vous même colorié l’impression du grand mammouth qui orne leurs salles. Monaco Tribune a visité le musée, après sa grande réouverture le 5 juin, pour discuter de ce qui attend les visiteurs cet été.

Qui vivait à Monaco il y a 5 000 ans ?

Situé juste au-dessus du Jardin Exotique, à côté de la Villa Paloma du Nouveau Musée National Monaco, le Musée d’Anthropologie Préhistorique se trouve dans un des coins les plus tranquilles de la Principauté. Pour le prix d’un euro symbolique, les visiteurs sont transportés dans un temps révolu sur le Rocher.

Les visiteurs peuvent y voir des découvertes régionales ainsi que des trouvailles internationales et nationales. Vous serez peut-être surpris de découvrir une collection aussi riche et variée d’ossements d’animaux, de restes humains et de diverses pièces de poterie, de bijoux et de figurines — après tout, la Principauté est habitée depuis près de 5 000 ans.

Véritable trésor local, la salle des découvertes régionales présente une série de trouvailles provenant des différentes grottes et chantiers de Monaco. Alors même que nous nous asseyons avec le Dr Elena Rossoni-Notter, directrice du musée, deux membres de l’équipe archéologique reviennent d’un voyage impromptu vers un chantier local, ayant été appelés par l’équipe qui avait trouvé quelque chose.

« C’est du charbon », déclarent nonchalamment les deux hommes. À quand remonte la dernière grande découverte ?

« Pas depuis plus d’un an », nous a répondu le Dr Rossoni-Notter. « Donc ça va arriver. Un jour, on va trouver quelque chose. J’en suis sûre et certaine. »

En effet, certaines de leurs plus grandes découvertes sur le territoire comprennent des restes humains grandeur nature, préservés depuis des milliers d’années. Ces Monégasques d’origines se trouvent dans la salle des trésors locaux, aux côtés de nombreux objets intrigants laissés par les ancêtres de notre Principauté.

De loin, la relique la plus remarquable et la plus impressionnante est celle du mammouth sibérien entièrement intact, qui se tient fièrement dans la salle des découvertes internationales. Il est certain que parents et enfants seront époustouflés par sa taille, mais il y a encore beaucoup plus à découvrir pour la famille.

Une équipe accueillante de chercheurs passionnés

Même le premier jour il y avait déjà des visiteurs », sourit le Dr Rossoni-Notter.  » On a encore plus de familles. Elles viennent car elles se sentent en sécurité. On a une grande terrasse extérieure ou les enfants peuvent jouer”.

Un exemple brillant des mesures sanitaires du gouvernement : le port du masque est obligatoire, du désinfectant pour les mains est disponible à plusieurs endroits dans le musée et un système de circulation à sens unique est clairement indiqué. Au-delà de cela, l’enthousiasme de l’équipe pour les études archéologiques a permis au musée lui-même de rester bien vivant pendant ce qui s’est avéré être une période d’essai pour le secteur du tourisme.

© Le musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco

« Je me suis dit [quand je suis arrivée comme directrice], il faut que le Musée d’anthropologie préhistorique redevienne ce qu’il était, mais en légèrement différent », a expliqué Elena. « Maintenant on est en 2020, il faut moderniser, rouvrir et faire revenir les chercheurs. Pour cela, il faut relancer la recherche et puis s’ouvrir au public et aux enfants ».

Pour préserver cette relation avec leur public, l’équipe du musée s’est rendue constamment présente sur les réseaux sociaux et a même effectué un sondage pour savoir ce que ce que le public espérait voir à la réouverture. À l’ère du numérique, ce sont des techniques que le musée a bien fait d’employer. Car il est évident que cela fonctionne.

De la préhistoire au 21e siècle

En 1902, le Prince Albert Ier, connu comme le « prince savant », a créé le musée afin de conserver tous les objets trouvés à Monaco et dans ses environs. Précédant même le très populaire Musée Océanographique, c’est dans le cadre de son passé riche et profond que l’on peut espérer voir son développement futur.

En visitant le musée cet été, vous pourrez voir l’équipe mettre en place la prochaine exposition qui ouvrira en septembre. Elle comprendra une technologie 3D révolutionnaire, montrant aux visiteurs les vrais visages des personnes découvertes sur le territoire.

Le Dr Rossoni-Notter est certaine que le musée continuera à se développer et à devenir plus dynamique, car les institutions culturelles doivent s’adapter à la situation actuelle de pandémie. Alors, qui d’autre devrait venir visiter le musée et pourquoi ?

« J’ai envie de dire, tout le monde ! Cela peut se faire parce qu’il y a une âme ici. Tous les gens qui visitent reviennent. Notre passion est sincère […] C’est un musée du sur le passé. Que vous soyez Monégasque ou pas, nous avons tous le même passé, la même origine. Je pense que cela tient à notre psychologie. Tout le monde a besoin d’avoir une base pour se sentir bien et pour aller au de l’avant. Connaître son histoire et son passé, c’est aussi quelque chose qui est vivant. La recherche avance toujours, donc on est à la fois dans le passé et le présent ».

© Le musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco

Visites guidées et activités pour les enfants

Le musée regorge d’activités pour les plus jeunes, une occasion pour profiter de moments de qualité en famille dans un cadre magnifique.

« Pendant l’été, il y a des animations qui sont mises en place pour les jeunes qui travaillent, avec le passeport culture. Donc, il y a beaucoup de petits ateliers que les jeunes adorent. Il y a par exemple ‘ma vie d’archéologue’, un escape game, des activités d’archéologie comme, par exemple, les fouilles. ”

Les fêtes d’anniversaire pour les enfants constituent une expérience très personnelle et sur mesure à célébrer avec vos petits et leurs amis. Les enfants peuvent faire des petites fouilles, découvrir leurs propres joyaux archéologiques, ainsi que peindre avec des minéraux originaux utilisés par nos anciens ancêtres. C’est l’attrait fondamental de ce lieu – son approche personnelle.

Des visites guidées sont également proposées par le musée. Bien que les restrictions sanitaires actuelles limitent le nombre de personnes à dix par visite, le groupe peut bénéficier d’une visite plus détaillée et personnelle du musée, en profitant de l’avis d’experts sur les pièces exposées, si vous le souhaitez. Pour les amateurs d’archéologie, la visite peut même vous emmener dans les grottes locales qui se cachent sous terre et où des découvertes sont encore faites aujourd’hui.

Le musée est ouvert tous les jours de 9 heures à 18 heures. Une petite boutique de cadeaux et un café sont accessibles sur place.

Pour en savoir plus sur le musée d’anthropologie préhistorique, visitez leur site web.

View this post on Instagram

TOUS LES JOURS DE 9h à 18h #visite #musée #préhistoire #Monaco #culture #loisir #sortie Le Musée d’Anthropologie préhistorique a été fondé par le Prince Albert Ier en 1902 « afin de conserver les vestiges d’humanités primitives exhumés du sol de la Principauté et des régions avoisinantes ». Les nombreuses collections, réunies au musée depuis plus d’un siècle, représentent les différentes étapes de la Préhistoire et de la Protohistoire régionales. La majorité des pièces archéologiques et paléontologiques proviennent de la Principauté et des régions avoisinantes (France et Italie). The Museum of Prehistoric Anthropology was founded by Prince Albert I in 1902 "in order to preserve the remains of primitive humanities excavated from the soil of the Principality and the surrounding regions" The numerous collections, which have been gathered in the museum for more than a century, represent the different stages of regional Prehistory and Protohistory. The majority of the archaeological and paleontological items come from the Principality and the neighboring regions (France and Italy). Il Museo di Antropologia preistorica è stato fondato dal principe Alberto I nel 1902 "per preservare i resti delle umanità primitive rinvenute dal suolo del Principato e delle aree circostanti". Le numerose collezioni, raccolte nel museo da oltre un secolo, rappresentano le diverse fasi della Preistoria e della Protostoria regionali. La maggior parte dei pezzi archeologici e paleontologici proviene dal Principato e dalle regioni limitrofe (Francia e Italia). أسس الأمير ألبرت الأول متحف الأنثروبولوجيا ما قبل التاريخ في عام 1902 "من أجل الحفاظ على بقايا العلوم الإنسانية البدائية المستخرجة من تربة الإمارة والمناطق المحيطة بها" المجموعات العديدة التي تم جمعها في المتحف لأكثر من القرن، تمثل المراحل المختلفة من عصور ما قبل التاريخ الإقليمية و . تأتي أغلبية العناصر الأثرية والحفرية من

A post shared by Musée.Anthrop.préhisto.Monaco (@museedanthropo.mc) on