La durabilité devient un facteur de plus en plus fondamental dans la construction du succès d’une marque de vêtements. Les consommateurs étant plus que jamais conscients de ce qu’ils portent sur le dos, il est intéressant de voir précisément où l’on peut trouver des marques aussi innovantes sur la Côte d’Azur.

Une récente étude menée par IBM a montré que près de six consommateurs sur dix changeraient leurs habitudes d’achat pour réduire l’impact environnemental. Environ huit sur dix ont indiqué que la durabilité influençait leurs choix. Il est clair que les consommateurs prennent des décisions plus intelligentes et plus respectueuses de l’environnement à mesure que s’éloignent les années où on leur a dit d’ « acheter plus ».

La Fashion Week de Monte-Carlo, qui se veut la championne de la mode durable dans la Principauté, a lancé cette année sa campagne numérique visant à reconnaître les marques éthiques et écologiques dans le monde entier. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des marques qui ont attiré l’attention de la Riviera, ainsi que la sélection de Monaco Tribune.

Lavacopenhagen

Cette marque, née de l’éco-mentalité danoise et de l’éco-conscience monégasque, est l’une des principales marques de mode durable de Monaco. Bien que les manteaux d’hiver ajustés et luxueux avec leur doublure en fourrure ne soient peut-être pas votre premier choix pour la mode estivale de la Côte d’Azur, cette ligne saisonnière et multifonctionnelle est directement inspirée par la Fondation Prince Albert II de Monaco.

Leur éco-capsule, ou « collection océan », utilise l’ECONYL, un matériau entièrement fabriqué à partir de filets de pêche et de déchets plastiques. Conçu avec l’aide de nanochimistes, chaque vêtement est « construit » à partir des matériaux utilisés, plutôt que l’inverse, afin de garantir qu’il puisse être porté en toute saison. Cette marque permet non seulement d’éviter l’utilisation de nouveaux matériaux et donc de polluer davantage, mais aussi d’éliminer une partie de ces déchets de l’océan.

Lavacopenhagen est une entreprise familiale, dont la cofondatrice, Alexandra Bessmertnaia, s’est inspirée du commerce de fourrure de sa famille, il y a plusieurs générations. Son grand-père a même aidé à trouver les matériaux pour le tout premier manteau fabriqué par la marque.

Dans son ensemble, la marque n’est pas 100 % durable. Mais pour de nombreuses jeunes marques, il faut un certain temps pour trouver le bon équilibre entre les décisions économiquement viables et le lancement dans le monde de la durabilité. Cependant, leur structure même est basée sur une mode écologique ; avec seulement deux lignes par an au lieu des six habituelles, et chaque article étant fait sur mesure, la marque prend le terme de slow fashion très au sérieux. Elle a récemment lancé une boutique pop-up écologique à Copenhague.

Notre sélection

Lavacopenhagen
Lavacopenhagen

La veste Save the Ocean – avec l’arrivée de l’été sur le Rocher, les magnifiques manteaux de fourrure de Lavacopenhagen devront attendre quelques mois. Mais cette pièce légère et polyvalente vous protégera des nuits plus fraîches de la Riviera.

1083

« Savez-vous qu’un jeans conventionnel voyage jusqu’à 65 000 km lors de sa fabrication alors que seulement 1083 km séparent les deux villes les plus éloignées de France ? En 2013 nous nous sommes lancé le défi de relocaliser notre usine de fabrication de jeans et de chaussures à moins de 1083 km de chez vous”

1083

Bien qu’il ne s’agisse pas strictement d’une marque basée sur la Côte d’Azur, il est impossible d’ignorer cette marque qui s’inspire de la côte. Il se trouve également qu’il s’agit de l’une des marques les plus écologiques et qui gaspillent le moins du pays.

La marque 1083, basée en Auvergne-Rhône-Alpes, est vendue sur toute la Côte d’Azur et a lancé l’année dernière sa collection Menton, directement inspirée de notre ville voisine. En 2014, le fondateur Thomas a effectué un parcours partant de Menton pour descendre à Fréjus, Toulon et Marseille avant de remonter la côte. La beauté de cette dernière lui a inspiré l’utilisation de couleurs douces, pêches et turquoises, dans ses vêtements.

Leurs jeans sont entièrement fabriqués à partir de coton certifié GOTS ou de fibres recyclées, et leur processus rigoureux visant à connaître la source de chaque matériau, teinture et fil qu’ils utilisent signifie qu’ils sont non seulement durables, mais aussi d’origine éthique. Avec des teintures provenant de France, du coton et du denim filés en Belgique, en Grèce et en France et toute la main-d’œuvre basée sur place, chaque centime dépensé pour leurs articles alimente l’économie française ou européenne et garantit que votre garde-robe reste écologique.

Il est choquant de savoir que la fabrication d’un jean nécessite environ 3 800 litres d’eau. En utilisant du coton certifié GOTS, le 1083 garantit que toutes les eaux usées de la production de coton sont traitées ou réutilisées, ce qui permet d’économiser une ressource précieuse, mais qui s’épuise constamment.

Notre sélection

1083

Le jean 202 – coupe bootcut est une tendance de la mode qui nous manque mais qui fait un retour en force. Associez-le à des talons compensés ou au dernier modèle de streetwear d’Oslo et vous ferez des vagues cet été.

Awahi

Même à la salle de sport, il est possible d’être beau et de s’habiller de manière durable. Cette marque marseillaise créé des vêtements de sport à partir de bouteilles en plastique recyclées. Quelque 6,3 milliards de tonnes de déchets plastiques se sont accumulés au fil des ans, dont 79 % se retrouvent dans la nature ; c’est à ce fléau qu’Awahi espère s’attaquer.

L’industrie de la mode étant elle-même la deuxième industrie la plus polluante du monde, l’équipe d’Awahi a décidé de prendre des mesures drastiques pour à la fois éviter la production de déchets supplémentaires dans leur propre industrie mais aussi pour aider à lutter contre la marée apparemment inarrêtable de déchets plastiques.

Awahi

Les vêtements sont fabriqués à partir de bouteilles en plastique et d’un polyester recyclé qui répond aux normes écologiques mondiales – le matériau est fabriqué en Italie, la France étant actuellement très en retard dans l’industrie des matériaux recyclés. Cependant, la matière parcourt au total 900 km avant d’atteindre l’atelier, une distance très raisonnable pour le « voyage » de vos vêtements.

La marque Oeko-tex, qui n’utilise que des pigments naturels, fait preuve d’une conscience écologique similaire dans l’utilisation des teintures. Ils veillent à ce qu’aucun matériau ou produit chimique nocif ne pénètre dans l’environnement en produisant vos vêtements ou en les lavant à la maison. La Banque mondiale estimant qu’environ 20 % de toute la pollution de l’eau est causée par la teinture dans l’industrie de la mode, les teintures durables sont certainement en train de monter sur la liste des préoccupations des consommateurs en 2020.

Parmi ses premiers produits figurent des leggings et des maillots de bain pour femmes, mais le fondateur, Sandro Pasero, espère bientôt lancer une ligne pour hommes.

Personal Made For You

Claudia Signature Monte-Carlo a été lancée par Claudia Cherki, une diplômée en commerce de Monaco passionnée par le design. Dans Personal Made For You, dernier projet de la marque, , une série de chemises et de robes ajustées pour hommes et femmes ont été fabriquées à partir de matériaux recyclés.

Toutefois, sa ligne Dr Fit, qui fabrique également des maillots de bain, garantit que toutes les pièces sont fabriquées à partir de coton écologique et de polyester recyclé. Comme ce service est uniquement sur commande, d’autres mesures de lutte contre la réduction des déchets ont été prises par la structure même de l’entreprise – ne créant une pièce que lorsqu’elle est nécessaire.

Diana d’Orville

Le luxe durable sur la Côte d’Azur. Leur slogan suffit sans doute à nous faire plonger dans l’univers des pièces sur mesure de d’Orville.

Grâce à son soutien perpétue à l’égard des techniques de couture traditionnelles et locales, aux cycles de production courts, aux initiatives de recyclage et à l’utilisation de tissus naturels, biodégradables et recyclables, la collection fait franchir au secteur du luxe une étape supplémentaire dans le domaine de la durabilité. La marque est également axée sur les droits de l’homme et du travail, puisque toutes ses lignes sont fabriquées dans le sud de la France.

Utilisant le savoir-faire de l’artisanat français ainsi que ce qu’ils appellent les « soies familiales », la marque maintient sa fabrication près de Monaco. Se présentant comme du « luxe éthique et durable », Diana d’Orville se charge également de l’emballage et de l’expédition via des partenaires français.

Notre sélection

Diana d’Orville

Veste en brocard Soliman – nommée d’après Soliman, le plus ancien sultan de l’Empire Ottoman, cette veste étonnante vous transportera directement à Constantinople. Très tendance avec sa coupe ajustée et ses coutures en relief, cette veste légère vous permettra de passer des soirées plus fraîches tout en savourant un apéritif au bord de la Méditerranée.

Alter Designs

Nous ne pourrions pas écrire un article sur la mode durable en Côte d’Azur sans inclure la créatrice de la Famille princière et pionnière du développement durable, Pauline Ducruet. Fille de la Princesse Stéphanie de Monaco, Pauline Ducruet a lancé sa propre marque unisexe l’année dernière, Alter Designs. Depuis, elle a parcouru un long chemin, exposant ses créations à Paris et à New York, et ayant ouvert une boutique pop-up ici à Monaco il y a quelques semaines.

Alter Designs est profondément influencée par l’oncle de Pauline Ducruet, le Prince Albert II, et par son travail en matière de protection de l’environnement. N’utilisant que des denims et de la soie recyclés, la marque lutte contre le gaspillage d’eau dans la production des matériaux. Selon l’indice Higg, la soie est l’un des matériaux les plus nocifs pour l’environnement, étant donné les grandes quantités d’eau nécessaires à sa production. Bien qu’elle réutilise des soies provenant d’un peu plus loin que la frontière italienne, cette marque n’est pas, comme Lavacopenhagen, entièrement durable. Pourtant, le concept de slow fashion qu’elle suit, en produisant deux collections par an au lieu de six, est un autre témoignage de son esprit écologique.

Notre sélection

Alter Designs

La tunique drapée du SS20 – le summum de la dernière collection d’Alter Designs, la couleur crème chatoyante ou le satin jaune vibrant est une pièce forte à porter sur le Rocher cet été.