Nous poursuivons notre découverte des randonnées de la région. Après la moto, le vélo, la marche à pied, prenons un peu le frais, cette fois-ci, dans l’eau, avec les randonnées aquatiques !

Dans les Alpes-Maritimes, l’eau est partout. Que ce soit dans le bleu de la mer Méditerranée ou dans les rivières qui dévalent des points les plus hauts de la région, les activités aquatiques sont nombreuses et toujours un réel plaisir quand le mercure grimpe. Ainsi, la marche aquatique côtière connait depuis quelques années un joli succès. Le principe : marcher dans la mer avec de l’eau au niveau du sternum. Idéal pour se rafraichir mais également pour pratiquer une activité sportive efficace ! Autres pratiques en vogue : le vélo électrique sur l’eau qui vient d’arriver dans les Bouches-du-Rhône et dans le Var, mais aussi le paddle, l’aquayoga, l’aquastand-up ou encore les randonnées aquatiques.

Se balader dans la rivière

Mais attention, derrière ce dernier nom sympathique se cache une pratique physique pas anodine! Robin Zavala est guide pour Les Pirogues, entreprise basée à Nice et spécialisée dans les sports d’eau et d’escalade : « La randonnée aquatique, c’est en fait le niveau un du canyoning. On se balade dans la rivière avec une combinaison, on nage, on saute, on prend des toboggans naturels… Ce n’est pas une petite randonnée. Pas besoin d’être un grand sportif, mais il faut quand même être capable de passer deux heures dans l’eau et de bouger. » D’où la nécessité pour cette pratique d’être encadrée par un professionnel. « Il y a pas mal de choses à savoir comme la manière dont on franchit les obstacles, dont on saute dans la rivière, à quel endroit on l’aborde, à quel endroit on en sort… » poursuit Robin Zavala. Guide depuis environ dix ans, il explique également qu’un équipement est nécessaire et qu’il est donc là aussi pour conseiller sur les chaussures adéquates, ou sur la combinaison qui protège du froid.

Ludique et sportif à la fois

Encadrer aussi pour assurer la sécurité. La preuve : les professionnels doivent avoir un diplôme de guide d’escalade, de haute-montage ou encore de canyoning pour exercer. Le tout afin de pouvoir profiter des nombreux avantages de la randonnée aquatique, qui est alors un vrai moment de plaisir comme le raconte Robin Zavala : «  C’est une activité forcément idéale pour l’été, on est dans les rivières, il y des endroits très beaux, c’est varié, les itinéraires ne sont pas répétitifs, c’est ludique et sportif à la fois, il y a des rappels, des toboggans… Bref, on s’éclate ! » D’autant plus dans les Alpes-Maritimes qui regorgent de bonnes adresses comme la vallée de la Tinée, celle de la Vésubie ou encore les gorges du Loup.

Sans oublier de respecter l’environnement

Des zones idéales pour la pratique de la randonnée aquatique mais aussi pour la sensibilisation au respect de l’environnement. Car l’un ne va pas sans l’autre comme l’explique Robin Zavala : « Il y a de plus en plus de problèmes de sur-fréquentation, ce qui entraine des problèmes de stationnement, de pratique non-encadrée, de matériel pas adapté, et tout ça, ça a des répercutions aussi sur la faune et la flore. » Le passionné déplore en effet de constater une augmentation des comportements irrespectueux à chaque sortie d’un guide touristique ou d’un article dans la presse. Parfois même, les principes de base doivent être réaffirmés. « Les gens ont besoin d’être sensibilisés à tout, comme par exemple qu’il ne faut pas jeter les poubelles dans la nature. C’est important de leur redire, sans cesse. On n’utilise pas de crème solaire non plus dans le canyoning, la crème solaire c’est un fléau pour les eaux. » Ce qui fait de la randonnée aquatique bien plus qu’une simple activité de loisir.

Canyon de Cramassouri dimanche 29 Juin

Geplaatst door Les Pirogues op Zondag 28 juni 2020