Ce 24 septembre, Guy Antognelli, directeur du Tourisme et des Congrès, a présenté le bilan de la saison touristique à Monaco. Sans surprise, la saison est à la baisse mais avec des résultats « supérieurs aux prévisions ».

En juillet, le taux d’occupation des hôtels affichait 40 % contre 79% en 2019. En août, il a atteint 56.5 % contre 80 % en 2019, avec « des journées exceptionnelles à plus de 95 % dans certains établissements ». La clientèle était loco-régionale et européenne, avec une très grande majorité de Français, suivi par les Suisses et les Italiens. Pas de traces, cependant, des clients Américains, Russes ou encore Asiatiques, bloqués par les restrictions de déplacements.

50 000 visiteurs en 15 jours au Musée océanographique

Le Musée océanographique de Monaco, « seul centre attractif locomotive » a enregistré un pic de 50 000 visiteurs durant la première quinzaine d’août, contre 60 000 lors de la même période l’année précédente. Avec une capacité habituelle de 1 400 visiteurs simultanément, la jauge a été diminué à 700.

Concernant le tourisme d’affaires, marqué par des annulations presque successives, Guy Antognelli a entre autres précisé que « le Gouvernement n’avait en aucune façon annulé des événements professionnels. Il a mis en place des protocoles sanitaires dans le respect des mesures prises en Principauté de Monaco pour limiter la propagation du virus ». Par manque de « rentabilité économique, soit par défaut d’exposants », les organisateurs de certains évènements « ont pris la décision d’annuler ». Le directeur du Tourisme et des Congrès a réassuré son soutien, « logistique mais aussi financier » aux organisateurs des évènements maintenus.