Nichée sur les Terrasses de Fontvieille, la Collection de Voitures de S.A.S. le Prince de Monaco fera tourner la tête à plus d’un amateur de voitures. Voici les cinq véhicules à ne pas manquer si vous êtes de passage en Principauté.

Plus d’une centaine de véhicules (si ce n’est plus) répartis sur 5 000 m² : férus comme amateurs pourront se délecter des carrosseries rutilantes et des belles mécaniques exposées dans la Collection des Voitures du Prince. Débutée à la fin des années 50 par le Prince Rainier III et désormais enrichie par son fils le Prince Albert II, cette collection privée regroupe des voitures de toutes les époques, de la calèche aux monoplaces de Formule 1.

La plus ancienne de la collection

C’est avec l’achat d’une De Dion-Bouton de 1903 que la collection a commencé. Plus vieille voiture de la collection, le Prince Rainier III l’a achetée à un étudiant. Il l’a notamment pilotée en 1968, à l’occasion du 72ème anniversaire de la course de voitures anciennes Londres-Brighton. Un rallye de 60 km qu’il a fait aux côtés de son épouse la Princesse Grace, mais aussi de Caroline et d’Albert, installés à l’arrière. Malheureusement pour la famille princière, la voiture n’a jamais pu terminer la course en raison d’une avarie technique.

La plus originale de la collection

Du nom de son ingénieur Français Marcel Leyat, la Leyat Helica semble sortie d’une bande dessinée. Inspiré d’un fuselage d’avion, le véhicule équipé d’un petit moteur et surtout d’une grande hélice. Très légère (225 kg seulement) et peu gourmande en carburant, cette automobile pouvait aller jusqu’à 110km/h ! Son mode de conduite particulier, les inconvénients liés au bruit, à la poussière et surtout la dangerosité de l’hélice ont contribué au succès plus que limité de ce drôle d’engin.

leyat-helica-voiture-collection-princeleyat-helica-voiture-collection-prince
La Leyat Helica

La plus utilisée par la Princesse Grace

Après avoir découvert leur praticité en Angleterre à l’occasion d’un tournage, la Princesse Grace a fait venir en Principauté l’un de ses fameux « taxi cab » anglais. Très maniable dans les ruelles de Monaco, il s’agissait du véhicule principal utilisé par Grace pour accompagner ses enfants à l’école, en cours de sport ou chez le médecin. L’intérieur a été personnalisé à sa demande et deux petits coussins ont été ajoutés sur la banquette arrière.

Anecdote qui en fera sourire plus d’un : petit, le Prince Albert s’était pris de passion pour le compartiment bagages, situé à l’avant du taxi, du côté gauche. Il arrivait donc souvent que le futur Souverain voyage depuis ce compartiment : le chauffeur s’assurait donc de le tenir par le bras tout en conduisant.

La plus riche en histoire : la Chrysler Imperial (1956)

Véritable outil diplomatique, le Prince Rainier III se l’est procuré aux États-Unis. C’est avec elle qu’il accueille Grace Kelly à son arrivée au port de Monaco le 12 avril 1956, avant de l’emmener au Palais. Ce même véhicule fera son apparition quelques jours plus tard dans le cortège officiel du mariage. Il sera également utilisé le 23 octobre 1960, lors d’une visite officielle de Charles de Gaulle à Monaco : à cette époque, les tensions étaient plus que vives entre la Principauté et la France. Sa dernière utilisation remonte à juillet 2019, pour le mariage de Louis Ducruet, fils de la Princesse Stéphanie.

chrysler-imperial-collection-voitures-prince
La Chrysler Imperial (1956)

La plus chère au cœur du Prince Albert II : la Renault Floride Cabriolet (1959)

En 1958, la Régie Renault dévoile son nouveau bijou : une automobile coupé cabriolet aux lignes fluides d’inspiration transalpine, puisque dessinées par le designer automobile Pietro Frua. Le Renault Floride, nommée Caravelle pour le marché américain, a pour ambition de connaître le même succès outre-Atlantique que la Coccinelle de Volkswagen. Synonyme du chic et du glamour français, elle est notamment offerte à Brigitte Bardot et… à la Princesse Grace.

Voiture préférée de la Souveraine, elle est exposée dans son état d’origine avec ses pneus blancs, son chrome intact et sa très belle couleur vert « Bornéo ». Il s’agit de la voiture la plus chérie par le Prince Albert II.

renault-floride-grace-kelly-collection-prince
La Renault Floride Cabriolet (1959)

La Collection de Voitures de SAS le Prince de Monaco est ouverte tous les jours, 10h à 17h30. Comptez 8€ la place pour les adultes et 4€ pour les enfants de 6 à 17 ans et les étudiants.