Disponible sur les plateformes de téléchargement depuis août, l’application I Clean My Sea permet de signaler et collecter les déchets en mer à partir d’une simple photo. Explications.

À qui n’est-il pas arrivé, lors d’une balade en mer, de tomber sur des déchets flottants à la surface de l’eau ? Face à ce phénomène qui prend toujours plus d’ampleur, I Clean My Sea, une start-up française, a décidé de créer une application éponyme basée sur la participation de ses utilisateurs. Objectif : débarrasser la mer de ses déchets plastiques.

Des déchets collectés puis valorisés

Le principe d’I Clean My Sea est simple : il suffit simplement de sortir son téléphone, d’ouvrir l’application et de prendre une photo des déchets. « La photo, sa géolocalisation et la prévision de dérive de ces déchets flottants sont transmises aux marins à bord des navires de collecte pour que ceux-ci puissent se rendre au bon endroit, au bon moment pour intercepter un maximum de plastiques en mer ! », explique Aymeric Jouon, fondateur de la start-up.

Une fois collectés, les déchets sont valorisés dans des entreprises spécialisées puis réutilisés pour devenir des produits estampillés « I Clean My Sea, “100% marine sourcé” » (tee-shirts, chemises, gourdes…). À ce jour, le navire de collecte des déchets « The Collector » est uniquement actif au Pays basque. Mais l’ambition de la start-up est de s’ouvrir à l’international. En partenariat avec l’Agence Spatiale Européenne, I Clean My Sea souhaite développer un algorithme qui permettra d’identifier les zones d’accumulation de déchets flottants à partir d’images satellites.