Testé positif au Covid-19 lors du rassemblement avec l’équipe de France la semaine dernière, l’international français est indisponible pour le choc de Ligue 1 entre l’AS Monaco et le Paris Saint-Germain, qui se tiendra ce vendredi soir (21h) au Louis II. Niko Kovac a confirmé l’information en conférence de presse ce mercredi.

C’est un énorme coup dur pour l’AS Monaco. Meilleur buteur du club depuis le début de la saison en championnat, Wissam Ben Yedder (6 buts) ne sera pas présent ce vendredi dans le groupe monégasque pour défier le Paris Saint-Germain, leader du championnat. Alors qu’un test révélé positif au Covid-19 avait déjà contraint l’attaquant à quitter précipitamment le dernier rassemblement de l’équipe de France, où était présent Ruben Aguilar pour la toute première fois, l’international français ne pouvait pas figurer dans le groupe monégasque face au PSG après son test positif de la semaine dernière.

>> À LIRE AUSSI : Niko Kovac, après le succès face à l’OGC Nice : « Nous avons frôlé la perfection en début de match »

« Wissam va nous manquer, c’est certain, a confié Niko Kovac en conférence de presse. C’est notre capitaine, un joueur d’expérience, international français et qui a évolué en Liga. Mais nous pouvons compter sur plusieurs joueurs pour le remplacer. Tout le monde est motivé à l’idée de jouer contre la meilleure équipe du championnat. C’est une opportunité pour d’autres joueurs de l’effectif de se montrer. »

Jovetic, Pellegri ou Geubbels pour le remplacer ?

En l’absence de son buteur phare, Niko Kovac devrait néanmoins conserver son 4-4-2, très encourageant depuis quelques semaines et qui a permis à l’ASM de signer deux victoires consécutives, d’abord face au Girondins de Bordeaux (4-0), puis sur la pelouse de l’OGC Nice (1-2) lors de la dernière journée. « Ce système a connu des succès. Les joueurs y sont à l’aise, donc nous n’allons pas forcément changer notre dispositif en l’absence de Wissam, a reconnu l’entraîneur monégasque. En fonction du déroulement de la rencontre, on s’adaptera. Mais l’équipe est rodée dans ce système. »

>> À LIRE AUSSI : Willem Geubbels, à la recherche du temps perdu

Pour remplacer Ben Yedder, l’entraîneur monégasque pourrait titulariser aux côtés de Kevin Volland l’international monténégrin Stevan Jovetic, une nouvelle fois brillant avec sa sélection en Ligue des Nations. À moins que Niko Kovac ne préfère aligner Pietro Pellegri, pour ses qualités de buteur, ou Willem Geubbels, pour sa percussion et sa vitesse. « Willem est un joueur très talentueux, avec beaucoup de qualités, notamment dans la répétition des efforts. On le voit quand il est lancé, Willem est très rapide et peu de joueurs en Ligue 1 possèdent ses qualités. Il a su surmonter ses pépins physiques. Il progresse au fil des semaines, on le voit depuis le début de la saison, où son temps de jeu augmente quand il entre en jeu. »

Kevin Volland attendu comme le Messie

Alors qu’il vient de fêter sa première sélection avec la Squadra Azzurra lors du succès de l’Italie face à l’Estonie (4-0) en amical, Pietro Pellegri pourrait lui aussi avoir les faveurs de Niko Kovac. À condition qu’il se soit remis à 100% de sa blessure contractée à l’issue de cette rencontre et qui l’a contraint de rentrer sur le Rocher plus tôt que prévu. « Pietro a joué vingt minutes avec l’Italie. Je suis content pour lui. Cette première sélection est une très bonne nouvelle pour lui. Il a ressenti une douleur après ce match, mais il vient de reprendre l’entraînement collectif. Je l’attends en forme pour le match contre Paris. »

>> À LIRE AUSSI : Stevan Jovetic : « J’ai envie d’apporter plus à l’AS Monaco »

Orphelin de Wissam Ben Yedder avec qui il entretient une complicité de plus en plus prometteuse au fil des rencontres, Kevin Volland sera attendu au tournant face au PSG. Peu importe qui l’accompagnera sur le front de l’attaque vendredi – « je ne vais pas tout vous dévoiler, je laisse Thomas Tuchel réfléchir un peu » souriait Niko Kovac – , l’international allemand, qui a récemment débloqué son compteur buts en Ligue 1, sera le fer de lance de l’attaque monégasque, qui tentera de bousculer une défense parisienne qui n’a plus encaissé de but depuis cinq rencontres en championnat.