En 2019, entre 5 et 7 milliards d’apport de capitaux ont été enregistrés en Principauté. Une croissance colossale qui s’explique par l’installation de très grandes fortunes mondiales. Qui sont-ils ? Quel est leur profil ?

Si la première décennie des années 2000 a vu s’installer à Monaco une clientèle majoritairement originaire des Pays de l’Est, la crise financière de 2008 a changé la donne. Désormais, ce sont surtout les anglo-saxons, Anglais et Australiens notamment, qui ont posé leurs valises sur le Rocher.

>> À LIRE AUSSI : Le Brexit met Monaco dans l’embarras vis-à-vis de Bruxelles

« Il s’agit de quelques très grosses fortunes mondiales, venues s’installer à Monaco et qui ont amené leurs actifs financiers  » explique Hervé Ordioni, directeur général de la Banque Edmond de Rothschild, pour l’Observateur de Monaco. Y-a-t il eu un effet Brexit ? Sans aucun doute, pour ce professionnel, également président de la Commission « Promotion de la Place » au sein de l’AMAF qui rappelle toutefois « l’aide extraordinaire d’Evelyne Genta, ambassadeur de Monaco au Royaume-Uni. » 

Les processus d’installation ralentit 

Alors que de nombreux anglais ont effectués des demandes de résidence à Monaco, les processus d’installation restent encore longs en raison, notamment de la crise sanitaire comme l’explique Hervé Ordiono. « Aujourd’hui, ce ne sont pas les incertitudes autour du Brexit qui posent problème mais la Covid-19. Comment fait-on pour voyager ? Pour visiter les appartements ? Le Brexit créera sans doute également une problématique administrative supplémentaire, car ce ne sont plus des personnes de la communauté européenne qui vont s’installer. »

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Jim Ratcliffe, première fortune du Royaume-Uni, pose ses valises en Principauté