À l’occasion du 5e anniversaire de l’Accord de Paris sur le Climat, le 12 décembre dernier, le Prince Albert II s’est prononcé lors du Sommet sur l’Ambition Climatique.

Organisé de manière virtuelle par le Royaume-Uni, la France et le Secrétariat Général des Nations Unies, mais aussi soutenu pat le Chili et l’Italie, ce Sommet a permis à plus de soixante-dix Chefs d’Etat et de Gouvernement d’exprimer leurs engagements nationaux, dans la lutte contre les changements climatiques.

C’est dans ce contexte et devant la Communauté internationale que le Prince Albert II a dévoilé ses objectifs pour les années à venir. De plus, il n’a pas manqué de mettre en lumière l’importance de réduire les émissions de gaz à effet de serre. D’autant plus après les serments pris lors de la ratification de l’accord de Paris en 2015.

Monaco s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici à 2030 par rapport à 1990

Prince Albert II

Objectif : Principauté neutre en carbone

Outre son projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici dix ans, le Prince a fait part d’une autre ambition : faire de Monaco un pays neutre en carbone à l’horizon 2050. S’ajoute à cela une assurance de solidarité envers les pays en voie de développement : « J’ai décide que les financements climatiques alloués par mon pays devaient augmenter de façon régulière au cours des années à venir » a déclaré le Souverain.

En plus des actions menées en à Monaco comme la mise en place du label « Bâtiments durables méditerranéens (BD2M) » en 2018, nul doute que des changements sont à prévoir…

>> LIRE AUSSI : Le discours du Prince Albert II lors de l’ouverture de la COP25