Y-a-t-il un art aux enchères de montres de luxe ? Romain Réa, directeur de la maison Antiquorum, spécialisée dans l’horlogerie, nous livre ses secrets.  

Entre une micro-mécanique envoutante, pièces bijoux et montres à complications, l’horlogerie peut être un terrain dépaysant pour les nouveaux adeptes.

Comment choisir une montre aux enchères ?

Tout d’abord, il faut que la montre attire l’œil. C’est le design du cadran ainsi que les complications de la pièce, c’est-à-dire les fonctions autres que l’affichage de l’heure et des minutes, qui doivent guider le client dans son achat. Le « choix de l’œil est primordial » explique Romain Réa.

Ensuite, il faut décider si l’on veut acheter pour collectionner ou pour investir. « Si l’on veut investir, c’est aussi une question d’anticiper ce qui sera à la mode dans les années à venir. »

Et surtout, souligne le directeur de la maison Antiquorum, faites-vous conseiller par les experts. Ils pourront vous conseiller aussi bien sur l’état de la montre, que sur le prix à enchérir. Différents critères pratiques sont à considérer lors du choix de la montre, notamment si elle vient avec son écrin et papier d’origine ou si elle est encore sous garantie.

Quand on vous invite à enchérir, si une envie euphorique vous prend, vous pouvez tout de suite dire 10 000

Comment participer à une vente aux enchères ?

Il y a trois moyens de participer à une vente aux enchères. Quand les conditions sanitaires le permettent, le client peut directement se rendre à la vente. Il est aussi possible de participer en ligne, en s’enregistrant auparavant. Et puis, bien sûr, le client peut appeler. « Téléphonez-moi pendant la vente ! J’aime bien quand il y a du live, sourit Romain Réa. Cela fait partie du charme des enchères. »

Comment enchérir ?

La première règle du jeu est de bien préparer son prix à l’avance. Une fois le prix souhaité établi, c’est au client de déterminer la vitesse à laquelle il veut enchérir. « Disons que l’enchère part à 5000. Quand on vous invite à enchérir, si une envie euphorique vous prend, vous pouvez tout de suite dire 10 000 » explique Romain Réa. En règle générale, pour des montants de ce calibre, on enchérira de 500 euros en 500 euros.

>> À LIRE AUSSI : « En réalité, Antiquorum était l’une des premières maisons de vente spécialisée en horlogerie à officier à Monaco »

Enfin, une vente aux enchère est « aussi une occasion de se faire plaisir, souligne Romain Réa. La plupart des clients qui loupent un objet me disent à chaque fois « ah mais j’aurais dû y aller quand même ». Il est donc tout à fait normal de dépasser un peu son seuil tout « en se mettant des limites ». Et surtout, n’oubliez pas le 30% de frais vendeur à ajouter une fois le marteau tombé. 

Quelles sont les marques à la mode ?  

Comme pour le prêt-à-porter, les modèles de montres se démodent avant de revenir en vogue. Une marque qui est récemment revenue à la mode est notamment Cartier, dont les montres anciennes peuvent être portées aussi bien par les hommes que par les femmes. « Cartier revient énormément dans le monde de l’horlogerie de collection, après avoir été abandonnée pendant presque une vingtaine d’années. » 

Parmi les nouvelles favorites, Breguet et Tudor, qui est la marque sœur de l’iconique Rolex« Tudor est une marque qui a été boudée pendant des années et qui maintenant peut atteindre deux ou trois fois le prix de certaines Rolex. » D’autres modèles prisés sont les designs de l’horloger suisse Gérald Genta, par exemple la Royal Oak ou la Nautilius, « des modèles toujours très demandés lors des ventes. » Romain Réa mentionne aussi F. P. Journe, un horloger suisse contemporain qui a « le vent en poupe. » Chanel a récemment pris une participation dans sa marque.

Le 24 Janvier 2021 à l’Hôtel de Paris, Antiquorum mettra aux enchères 300 lots, dont la montre-bracelet la plus compliquée au monde.