Du 18 au 26 novembre 2020, Le Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France a interrogé un échantillon national de la population française. L’objectif de cette étude ? Obtenir un retour concernant leur perception de la destination Côte d’Azur et leur potentielle intention de séjour futur.

Au total, 1016 personnes ont été interrogées, dont 926 résidents hors région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Dans un premier temps, il apparaît que la Côte d’Azur est associée aux deux départements des Alpes-Maritimes et du Var pour 43 % des Français n’habitant pas la région, ainsi que pour plus de la moitié des retraités et des CSP (contrats de sécurisation professionnelle) moyennes.

>> À LIRE AUSSI : Tourisme : la Côte d’Azur passe à l’attaque pour 2021

Par ailleurs, le taux de séjour sur la Côte d’Azur est plus faible sur les régions du Nord et de l’Est. En clair, plus les Français habitent loin plus l’écart se creuse même si deux tiers n’habitant pas la région y ont déjà séjourné.

L’attraction avant et après Covid-19

Sur le marché national (hors région Provence-Alpes-Côte d’Azur) 20% des non-connaisseurs de la destination ont très envie d’y séjourner – soit environ 7 millions de personnes – 44% aimeraient bien le faire, 15% n’en ont pas vraiment envie et 21% pas du tout.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : Tourisme : Une chute vertigineuse du chiffre d’affaires sur la Côte d’Azur en 2020

À noter que l’un des principaux freins au séjour sur la destination est la forte fréquentation, voire la saturation. Toutefois, dans le contexte actuel, quelques cibles semblent plus sensibles. Parmi elles ? Les jeunes, les CSP ainsi que les habitants des régions Île de France et Rhône-Alpes. S’ajoute à cela la potentielle arrivée de nouveaux visiteurs venus des régions du Nord-Ouest.