Nombreux sont les particuliers et les entreprises à vouloir s’installer en Principauté. Mais si Monaco fait rêver à l’étranger pour son cadre de vie, son climat, sa sécurité et sa fiscalité avantageuse, une installation sur le Rocher ne s’improvise pas. Retour sur les conditions à remplir pour devenir résident monégasque.

Depuis 2011, la Welcome Office accompagne les personnes souhaitant s’installer en Principauté. En effet, toute personne étrangère âgée de plus de 16 ans qui désire résider à Monaco plus de 3 mois par an doit demander une carte de séjour délivrée par les Autorités monégasques.

Pour les ressortissants de l’Espace Économique Européen (EEE), il suffit d’être titulaire d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité. Aucun visa n’est requis, à l’inverse des ressortissants des pays hors EEE. Ces derniers, avant toute démarche en Principauté, doivent solliciter un visa d’établissement pour Monaco délivré par les Autorités françaises. Ce visa concerne également les enfants mineurs.

>> À LIRE AUSSI : Conséquences du Brexit : de plus en plus de résidents britanniques à Monaco ?

De nombreuses nationalités représentées à Monaco

Le deuxième point, et pas des moindres, pour être résident monégasque, consiste à avoir un logement qui correspond au besoin du foyer. Pour cela, il faudra justifier d’un bail signé et enregistré afin de déposer une demande de résidence. Les offres entre particuliers étant rares à Monaco, les agences immobilières, qui travaillent sur les mêmes dossiers et donc les mêmes biens, sont indispensables dans l’acquisition du logement.


>> À VOIR AUSSI : Au cours de notre reportage vidéo, Laurence Garino, directrice du Welcome Office, répond aux différentes questions pour devenir résident monégasque.


Une motivation réelle pour s’installer à Monaco est également attendue, pour démontrer que la personne peut se permettre de vivre en Principauté. Ainsi, pour faciliter les démarches, l’ouverture d’un compte bancaire est une étape-clé, même si elle n’est pas obligatoire. Pour ce qui est de la sécurité sociale, la prise en charge des dépenses de santé, pour l’ensemble de la famille, dépend de la Caisse de Compensation des Services Sociaux du Gouvernement Princier. Pour les enfants, des structures de garde sont proposées, dont l’école maternelle dès trois ans. Tourné vers l’international, l’enseignement intensif de la langue anglaise est dispensé dès la maternelle.

Les avantages d’être résident monégasque

Résider à Monaco offre également de nombreux avantages. Si la Principauté ne fait plus partie des paradis fiscaux, elle reste très attractive en matière d’imposition. Toute personne qui réside à Monaco est exonérée d’impôts sur le revenu, à l’exception des résidents de nationalité française.

>> À LIRE AUSSI : VIDÉO. Comment devenir monégasque en 2021 ?

De plus, les biens immobiliers ne sont soumis à aucune taxe, ni foncière, ni d’habitation. Seul 1% du montant annuel du loyer, plus les charges, est prélevé au bénéfice des Services de l’Enregistrement sur tout bail enregistré. Les entreprises (si elles ne dépassent pas 25% de leur chiffre d’affaires à l’étranger), quant à elles, ne doivent aucun impôt et sont exonérées de l’impôt sur les bénéfices (ISB) pendant deux ans, avec une imposition progressive les trois années qui suivent.

38 000


Comme le nombre approximatif de la population monégasque. En 2016, parmi les non-Monégasques 9 286 étaient français, 8 172 italiens et 2 795 britanniques, parmi les nationalités les plus représentées.

>> À LIRE AUSSI : Tout ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir une entreprise à Monaco