Quand l’innovation technologique s’allie à la meilleure ingénierie, cela donne l’Esurf. Cette planche électrique fait son arrivée sur le marché des watertoys dès cet été.

Une des planches les plus légères avec seulement 24 kg sur la balance, une des plus rapides avec une vitesse de pointe de 64 km/h et la planche disposant de la meilleure autonomie avec 45 minutes d’utilisation… Voilà tous les points qui font de l’Esurf une innovation dans le domaine du sport nautique.

Malgré son design innovant, l’Esurf n’est pas réservé qu’aux professionnels. Tout le monde peut s’en servir. Pour varier les sensations, il se transforme en Ekart (Go-kart des mers) ou en Esurf Tube (pour une utilisation plus simple) en quelques minutes.

Le travail d’un entrepreneur passionné

Derrière la conception de l’Esurf se cache Flavien Neyertz, qui est nul autre que le double Champion du Monde de surf motorisé. L’histoire a débuté en 2019 lorsque l’entrepreneur monégasque a fondé la société COBALT, spécialisée dans la motorisation électrique. C’est ce qui lui a permis de créer un jetsurf en version green.

Un surf éco-responsable

Tout au long de ma carrière en surf motorisé thermique, j’ai pu constater l’impact que nous avons. A notre échelle, nous souhaitons donc faire évoluer les pratiques et agir sur cette préservation de l’environnement grâce à notre technologie à la fois unique et innovante.

Flavien Neyertz

Dans cette démarche éco-responsable, Flavien Neyertz a voulu créer un surf 100 % électrique garantissant zéro bruit et zéro pollution. Pour prendre soin de son terrain de jeu, il s’engage dans la préservation des océans. En effet, pour chaque vente d’Esurf, un don sera fait à une association monégasque qui agit pour la protection de l’environnement.  

Travel Club Monaco