Les représentations des Ballets de Monte-Carlo se poursuivent, malgré les nouvelles restrictions sanitaires. Les Français qui habitent dans un périmètre de 10 km autour de Monaco pourront assister à ces spectacles grandioses.

Ils ont finalement réussi à tirer leur épingle du jeu. Les spectacles des Ballets de Monte-Carlo se poursuivent, malgré la pandémie de la Covid-19 et les dernières mesures sanitaires : du vendredi 16 avril au lundi 3 mai prochain, les amateurs de danse pourront assister aux représentations de Coppél-i.A, de Lac et du Songe, des chorégraphies pensées par Jean-Christophe Maillot. 

Les résidents de la Principauté ne seront pas les seuls à pouvoir profiter de ces spectacles de printemps. Munis de leur réservation, les spectateurs demeurant en France, actuellement en plein confinement, pourront également se rendre aux Ballets de Monte-Carlo, s’ils vivent à moins de 10 km de Monaco. Les spectateurs peuvent aussi opter pour un abonnement pour les trois spectacles et bénéficier d’un tarif réduit (série 1 à 78 € / série 2 à 60 €).

Assister à des ballets virtuels

Une petite consolation : il reste toujours la possibilité de visionner les spectacles en ligne sur la plateforme de streaming BMC Stream. « Nous voulions créer un espace où le public peut interagir avec nos vidéos », a expliqué le chorégraphe Jean-Christophe Maillot, directeur des Ballets de Monte-Carlo, dans un mot publié sur la nouvelle plateforme, « voir la vie de la compagnie, derrière le rideau, en studio, et bien plus encore ». « Ce n’est pas en remplacement de nos spectacles live », a-t-il cependant précisé, « car rien sur un écran ne peut reproduire une expérience live, ni maintenant ni jamais ».

Plus d’informations : Les Ballets de Monte-Carlo