Des emballages jetés à même le sol et quelques déjections canines abandonnées sur la chaussée. Si la Principauté reste exemplaire en matière de propreté avec ses 130 agents d’entretien qui œuvrent minutieusement aux quatre coins de Monaco, elle n’échappe malheureusement pas à une série d’actes d’incivilité qui fait débat sur les réseaux sociaux.

Des amas de gobelets, de sacs en papier kraft et de barquettes de frites jetés, ici et là, à même le trottoir et les parterres de fleurs. Un navrant spectacle d’incivilité qui se répète bien trop souvent dans le Jardin de l’Unesco du quartier de Fontvieille, et qui agace de nombreux passants. Sur les réseaux sociaux, l’exaspération et les critiques fusent : « tous les midis, des personnes déjeunent ainsi sur les escaliers de cette zone commerciale et les laissent parfois dans un état des plus déplorables, jonchés d’emballages, couverts de gras », constate une internaute.

Une simple punition reste inutile 

Sur les réseaux sociaux, les critiques fusent face aux actes d’incivilité de certains passants

« Quelle honte ! » s’exclame une utilisatrice de Facebook, « il faudrait donner des amendes aux responsables de ces dégâts, tout en leur imposant de nettoyer les espaces urbains ». « Quelque chose d’instructif qui les fasse un peu réfléchir », ajoute une habitante de la Principauté, « une simple punition reste inutile ».

Dix corbeilles compactrices solaires bientôt installées à Fontvieille

Les mesures sanitaires contre la propagation de la Covid-19 ont bouleversé nos modes de vie et nous ont amenés à utiliser davantage de couverts à usage unique et d’emballages au quotidien. Lors de leur pause déjeuner, de nombreux salariés achètent des plats à emporter, à défaut de pouvoir profiter d’un repas entre collègues, au restaurant. « Autant de barquettes en plastiques, de cartons à pizza et de sacs en papier bien remplis qui ne passent pas toujours sous le couvercle des actuelles corbeilles du parc », reconnaît Marie Berard, la Directrice adjointe du Service propreté et environnement de la Société monégasque d’assainissement, la SMA.

« Dix compacteurs solaires, à savoir de grandes poubelles qui permettront de trier les déchets et d’en stocker six fois plus que les actuelles corbeilles du parc, seront installées dans le quartier de Fontvieille, dès la semaine prochaine », rassure alors Marie Berard.

Travel Club Monaco

>> À LIRE AUSSI : « Vivre sans déchet ? », le sujet au coeur de la Conférence Annuelle de la Transition Énergétique

Sept espaces canins aménagés pour les besoins de votre animal

S’il est un autre problème qui préoccupe actuellement la SMA, c’est bien celui de l’urine des chiens qui, à chaque coin de rue, tâche les revêtements urbains et génère des nuisances olfactives. « Nous observons de plus en plus d’animaux de compagnie au sein de la Principauté, note Marie Berard qui regrette que leurs propriétaires ne les promènent pas toujours dans « les sept espaces canins prévus pour cet usage, où les chiens peuvent ainsi faire leurs besoins sur des aires sablées ».

Avec son armada d’agents d’entretien, Monaco reste un lieu à la propreté exemplaire

Brice, un salarié français à Monaco interviewé lors de sa pause déjeuner dans le Jardin de l’Unesco, à Fontvieille

Des sacs en plastique sont également mis à disposition des habitants pour ramasser les déjections de leur chien, mais là encore, « de nombreuses personnes n’accomplissent ce geste qu’à moitié, pour finalement abandonner les sacs usagés dans les caniveaux ou sur les trottoirs ».

« Avec son armada d’agents d’entretien, Monaco reste un lieu à la propreté exemplaire », rappelle toutefois Brice, un salarié français qui se rend quotidiennement à Monaco depuis dix ans. « Même les lieux les moins fréquentés, tels que les parkings et les ascenseurs, y sont bien plus propres qu’en France ! »

>> À LIRE AUSSI : Le Prince Albert participe à une collecte de déchets à Monaco