L’IMSEE a récemment publié une étude afin de mieux connaître les 5 297 travailleurs indépendants actifs à la fin de l’année 2020 en Principauté.

Selon le rapport de l’IMSEE, il y avait 3 % de travailleurs indépendants de plus en 2020 par rapport à 2019. Le nombre d’activités ouvertes a également comptabilisé une hausse de 3,6 %. Ces travailleurs avaient en moyenne 50,7 ans et travaillaient essentiellement dans le commerce de gros et d’autres activités spécialisées comme la publicité, le design ou la photographie.

>> À LIRE AUSSI : Qui sont les fonctionnaires de la Principauté ?

Une population très masculine

Les femmes se font encore très discrètes dans le monde des indépendants en Principauté. En moyenne, 28 % de ces travailleurs indépendants sont des femmes (soit 1 487 personnes). Elles sont surtout représentées dans le secteur de la coiffure et des soins de beauté qui compte 81 % de femmes. Seul le secteur des professions paramédicales s’approche le plus de la parité avec 52,1 % de femmes pour 47,9 % d’hommes.

Plus de 80 nationalités différentes

Une multitude de nationalités ont été recensées parmi ces indépendants. Les Français restent les plus nombreux en étant 1 540, soit environ 29 % des travailleurs indépendants, suivis par les Italiens à 24,9 % et les Monégasques qui représentent 14 % de cette population. Viennent ensuite les Britanniques et les Belges qui se partagent environ 10 %.

Travel Club Monaco

Les travailleurs indépendants face à la crise sanitaire

Dès le début de l’épidémie, le Gouvernement Princier a proposé un dispositif d’aide pour les entreprises impactées par la crise, dont pouvaient faire partie les travailleurs indépendants. En tout, ce sont près de 300 activités gérées par des travailleurs indépendants qui ont pu bénéficier de la C.A.R.E (Commission d’Accompagnement de la Relance Économique), l’année dernière.